Les pompiers du département évoquent une actuelle "pression incendiaire" sur la Dordogne, où plusieurs feux ont été recensés ces jours-ci. La Dordogne est classée en risque "sévère" pour feux de forêt depuis jeudi.

Bretagne, Lozère, Maine-et-Loire…: le point sur les incendies en cours en France

Le Vif

Plusieurs feux consument encore actuellement la France, Le Vif fait le point.

Avec déjà plus de 47.000 hectares brûlés depuis le début de l’année, la France a connu dès juillet un record de surfaces incendiées, selon le Système européen d’information sur les feux de forêt (EFFIS), qui tient des statistiques comparables depuis 2006. Ce mardi, plusieurs départements étaient toujours la proie d’incendies. Le Vif fait le point sur la situation.

Plus de 3.000 personnes évacuées dans l’Aveyron

Plus de 3.000 personnes, des habitants et des vacanciers, ont été évacuées ce mardi dans l’Aveyron, dans le sud, face à la progression d’un incendie ayant ravagé au moins 700 hectares de végétation. L’incendie parti en fin de journée lundi du Massegros, dans le département de Lozère s’est ensuite propagé en direction de l’Aveyron, au village de Mostuéjouls dans les gorges du Tarn au coeur du Parc national des Cévennes. Aucun blessé n’est à signaler.

Mardi en fin de matinée, le feu attisé par le vent et la sécheresse ne progressait plus. Les pompiers ont allumé des « feux tactiques » pour brûler la végétation de manière préventive pour stopper l’avancée de l’incendie. Le feu a démarré à cause d’un engin agricole dont un élément métallique a raclé le goudron très chaud de la route, provoquant des étincelles. Dans un contexte de grande sécheresse, une partie d’une route départementale s’est embrasée, selon les pompiers.

Plus de 600 pompiers venus de plusieurs départements sont sur place, selon la préfecture locale.

Plus de 2.000 hectares détruits en Bretagne

Les feux de forêt qui ravagent le site naturel des monts d’Arrée en Bretagne, dans l’ouest de la France généralement épargné par les incendies estivaux, ont détruit 2.060 hectares depuis le début de l’été, ont annoncé les autorités.

Dans le département du Finistère, la plupart des feux « sont fixés » après avoir détruit 290 hectares depuis samedi, a indiqué dans la soirée la préfecture dans un communiqué, sauf un site près de Brasparts où 160 pompiers étaient toujours sur place.

Dans le département voisin du Morbihan, « de nombreux départs de feux ou reprises de feux sont apparus sur le département sur les communes de Locoal-Mendon, Marzan et Surzur », avec une soixantaine d’hectares touchés, a indiqué la préfecture. L’incendie qui a touché ce week-end la commune littorale d’Erdeven, près de la presqu’île de Quiberon, a détruit 44 hectares.

Des obus en Maine-et-Loire

Toujours dans l’Ouest, un incendie était en cours dans le Maine-et-Loire: quelque 180 pompiers et des renforts aériens étaient mobilisés et 170 hectares de forêt ont déjà brûlé. Des obus datant de la Première guerre mondiale étaient enfouis sur la zone et certains d’entre eux ont pu exploser. Mais selon les pompiers, la zone étant « parfaitement maîtrisée et connue des autorités », ces obus et ces explosions ne représentent aucun danger.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

En Isère, plus une centaine d’hectares brûlés

En Isère, le feu qui s’est déclaré sur les contreforts de la Chartreuse vendredi soir, après un impact de foudre, « progresse lentement », indique la préfecture dans un communiqué. Il a désormais parcouru « un peu plus d’une centaine d’hectares ». 380 pompiers sont mobilisés avec 92 engins, dont des « moyens aériens ». 

La Dordogne en « risque sévère »

Deux incendies se sont déclarés dimanche soir dans la forêt de la Double, dans la Dordogne en France. Ils étaient « fixés » lundi matin après avoir brûlé près de 110 hectares, ont indiqué lundi les pompiers du département français. 120 pompiers « luttent encore activement pour parfaire l’extinction du feu, au vu des conditions météorologiques et de l’ampleur de l’incendie », ont ajouté les pompiers, précisant qu’il y avait toujours « beaucoup de foyers actifs ».

Près de 100 hectares de forêt ont été ravagés aux alentours de La Roche-Chalais, et 10 sur la commune d’Eygurande-et-Gardedeuil. Il s’agit du « plus gros incendie de la saison » en Dordogne, selon les pompiers. Aucun blessé n’est à déplorer, et une maison a été évacuée. Les pompiers du département évoquent une actuelle « pression incendiaire » sur la région, où plusieurs feux ont été recensés ces jours-ci. La Dordogne est classée en risque « sévère » pour feux de forêt depuis jeudi.

Partner Content