De nombreux touristes russes utilisent la Finlande et son aéroport d'Helsinki comme porte d'entrée vers les destinations européennes.

Finlande: le nombre de visas accordés aux Russes considérablement réduit

Le Vif

Selon la Première ministre finlandaise, les citoyens russes n’ont pas commencé la guerre, mais, il fallait se rendre compte qu’ils la « soutiennent ».

La Finlande veut réduire considérablement le nombre de touristes russes dans le pays. Le ministre des affaires étrangères, Pekka Haavisto, a annoncé qu’à partir de septembre, seuls 10 % du nombre actuel de visas seront délivrés aux Russes.

Selon M. Haavisto, cette décision intervient alors que de nombreux touristes russes utilisent la Finlande et son aéroport d’Helsinki comme porte d’entrée vers les destinations de vacances européennes après que la Russie a levé les restrictions de voyage dues au coronavirus.

Le Premier ministre finlandais Sanna Marin a déjà déclaré lundi, lors d’une consultation internationale à Oslo, qu’elle était favorable à une restriction des visas pour les Russes. Elle a reconnu que les citoyens russes n’ont pas commencé la guerre, mais a déclaré que dans le même temps, il fallait se rendre compte qu' »ils soutiennent la guerre ». Sa position correspond à celle de l’Estonie, qui a annoncé la semaine dernière son intention d’interdire les touristes russes.

Depuis l’invasion russe en Ukraine, la Finlande a abandonné sa politique de neutralité à l’égard de son grand voisin. Helsinki s’exprime fermement contre la Russie et a demandé à adhérer à l’OTAN, à la grande colère de la communauté internationale.

Partner Content