Au moins six personnes sont décédées dimanche matin dans l'incendie d'une discothèque en Espagne, dans le ville de Murcie.

Au moins treize morts dans l’incendie d’une discothèque dans le sud-est de l’Espagne

Au moins treize personnes sont décédées dimanche matin dans l’incendie d’une discothèque en Espagne, dans le ville de Murcie.

Au moins treize personnes sont mortes dimanche matin dans l’incendie d’une discothèque à Murcie, dans le Sud-Est de l’Espagne. Un bilan qui ne cesse de s’alourdir.

« Les services d’urgence confirment que le nombre de morts dans l’incendie du quartier d’Atalayas s’élève désormais à treize », ont indiqué les autorités locales sur le réseau social « X », anciennement Twitter.

« Les pompiers continuent à s’activer sur les lieux et n’écartent pas la possibilité de trouver de nouvelles victimes », préviennent depuis plusieurs heures les secours.

Quelques minutes auparavant, le maire de Murcie José Ballesta annonçait à la presse sur les lieux du drame que « sept morts avaient été actuellement décomptés et quatre cadavres extraits », n’écartant pas l’éventualité de trouver d’autres corps dans les décombres.

Le feu, qui s’est déclaré vers six heures du matin (04H00 GMT) dans cette boîte de nuit située dans le quartier d’Atalayas à Murcie était « à l’intérieur d’une gravité extrême, a-t-il expliqué.

Les pompiers dépêchés sur place à 7H00 sont parvenus à éteindre l’incendie à 8H00, mais « il reste des cadavres à sortir » des décombres, une tâche compliqué étant donné le « risque avéré d’effondrement », a précisé le maire.

Quatre personnes ont également été blessées –deux femmes de 22 et 25 ans et deux hommes de 41 et 45 ans– après avoir inhalé de la fumée.

« La zone est encore en cours de reconnaissance« , a expliqué l’édile.

« Priorité est donnée à la localisation des corps » dans le bâtiment, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la police nationale.

« La police scientifique et les pompiers continuent à localiser les éventuels disparus car il y avait un anniversaire hier soir et les participants n’ont pas tous été retrouvés », a-t-elle poursuivi.

« L’enquête n’a pas encore démarré puisque le bilan n’est pas établi. Par conséquent, il n’y aucune piste privilégiée pour le moment », a-t-elle ajouté.

« Selon les premières informations, l’incendie se serait déclaré au premier étage de la discothèque, qui a un rez-de-chaussée et un premier étage, et c’est de là que le feu semble être parti », a expliqué sur la radio Onda Regional de Murcia Diego Seral, le porte-parole local de la police nationale.

Trois jours de deuil

Douze véhicules de secours, 40 pompiers, ainsi qu’une vingtaine de policiers auront été nécessaires pour venir à bout des flammes selon les autorités.

D’après les photos diffusées par les secours, il s’agit de la discothèque « Teatre », dont la devanture – qui était jaune et rouge – a été dévorée par les flammes. 

Les clichés montrent les lances à eau des camions de pompiers continuant d’asperger la façade noircie dans une rue envahie par les véhicules de secours, avec une fumée épaisse s’échappant du toit de la discothèque.

Le Premier ministre en fonctions Pedro Sanchez a exprimé toute son « affection » et sa « solidarité avec les victimes et les proches de l’incendie tragique survenu à l’uabe dans une discothèque de Murcie » sur « X ».

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Le maire de Murcie José Ballesta a décrété trois jours de deuil en mémoire des victimes et la municipalité a mis en place une cellule d’accueil pour les proches des victimes au Palais des sports d’Atalayas.

« Je suis vraiment désolé et je veux accompagner dans leur douleur les familles des victimes de l’incendie survenu ce matin à Murcie. Toute ma reconnaissance et ma gratitude aux services d’urgence », a également commenté le dirigeant de la droite d’Alberto Núñez Feijóo sur le même réseau social.

En 1990, 43 personnes avaient péri dans l’incendie d’une discothèque à Saragosse (Aragon, nord-est).

Contenu partenaire