700 migrants sur 14 embarcations: journée record de traversée de la Manche

Le Vif

Près de 700 migrants ont traversé la Manche pour rejoindre les côtes anglaises sur de petites embarcations en une journée. Un record depuis le début de l’année.

Près de 700 migrants ont traversé la Manche ce lundi à bord de petites embarcations pour rejoindre les côtes anglaises, le chiffre le plus élevé depuis le début de l’année, selon le ministère britannique de la Défense. Selon les chiffres officiels, 696 personnes à bord de 14 petites embarcations ont été interceptées en effectuant la périlleuse traversée, dans l’un des détroits les plus fréquentés au monde, portant à plus de 17.000 le total depuis le début de l’année.

Renvoi au Rwanda

Face à l’ampleur du phénomène, le gouvernement britannique a conclu un accord avec le Rwanda pour envoyer dans ce pays d’Afrique de l’est les demandeurs d’asile arrivés illégalement sur le sol britannique. Bien qu’aucune de ces expulsions n’ait encore eu lieu – un premier vol prévu en juin a été annulé après une décision de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) – les candidats à la succession de Boris Johnson, Rishi Sunak et Liz Truss, ont tous deux promis de poursuivre cette politique très controversée.

Un récent rapport parlementaire estimait que cette mesure est loin d’avoir l’effet dissuasif escompté et plaidait pour que Londres négocie avec Paris l’installation sur le sol français de centre d’examen des demandes d’asile. Les députés soulignaient que les traversées de la Manche à bord de petites embarcations continuent à augmenter de manière importante: 28.500 personnes sont ainsi arrivées au Royaume-Uni en 2021, un chiffre qui pourrait selon eux atteindre 60.000 d’ici à la fin de l’année.

Au moins 166 personnes sont mortes ou été portées disparues en tentant la traversée, dont 27 en une seule journée fin 2021.

Chef présumé de réseau arrêté

Le chef présumé d’une organisation internationale de passeurs a été livré fin juillet à la justice belge par le Royaume-Uni, a par ailleurs confirmé la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale ce mardi. L’individu de 29 ans serait le leader d’une bande faisant passer illégalement des migrants au Royaume-Uni à l’aide de petites embarcations maritimes.

Sur base d’une quarantaine d’affaires différentes, la police judiciaire de la Flandre occidentale (FGP) a pu progressivement identifier un important réseau de passeurs. Selon le parquet, l’organisation criminelle a souvent fait usage d’embarcations abîmées, de moteurs vétustes et de gilets de sauvetage inadaptés. Le chef présumé, d’origine iranienne, a été arrêté début mai alors qu’il travaillait à Londres. Il a été remis à la Belgique fin juillet et placé sous mandat d’arrêt par un juge d’instruction de Bruges. La chambre du conseil a décidé mardi matin qu’il devait rester en prison pendant au moins un mois.

Partner Content