Les affiches de campagne de Valérie Pécresse et Anne Hidalgo, largement parrainées malgré les critiques © Reuters

Élection française: où en sont les candidats dans leurs parrainages ?

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

Pour accéder à l’élection présidentielle, les candidats doivent recueillir 500 parrainages d’élus. A deux semaines de la date limite, ils sont six à les avoir.

Pour être autorisés à se présenter à l’élection présidentielle française, les candidats doivent obtenir, pour le 4 mars prochain, des parrainages d’élus.

Parrainages : comment, pourquoi ?

Pour être validée, la candidature doit disposer d’au moins 500 parrainages conformes et validés par le Conseil constitutionnel. Ces élus doivent représenter au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer, et moins d’un dixième doivent provenir d’un même département ou d’une même collectivité d’outre-mer. Objectif: qu’un candidat ne soit pas plébiscité uniquement par une même région, afin d’éviter la nomination d’un candidat défendant des intérêts purement locaux.

Élection française: où en sont les candidats dans leurs parrainages ?
© DR

Les parrainages font partie des critères depuis l’instauration du suffrage universel direct pour l’élection présidentielle. Ils ont été mis en place pour éviter notamment les candidatures farfelues et un nombre incohérent de candidats. De 100 parrainages requis au départ, il en faut désormais 500, et ce depuis 1976.

Ils ont déjà leurs parrainages

Macron, pas encore candidat mais déjà parrainé

L’actuel président français n’a pas encore officialisé sa candidature, mais il est le premier à avoir franchi le cap des 500 signatures. En date du 17 février, il en avait déjà obtenu 1345. Selon un récent sondage, Emmanuel Macron bénéficierait d’une belle avance au premier tour.

Pécresse et Hidalgo, largement parrainées malgré les critiques

C’est Valérie Pécresse qui a pour l’instant recueilli le plus de parrainages : 1945. Mais la candidate de droite enchaine les déconvenues. Après un mois de janvier compliqué et un meeting très critiqué, elle est à nouveau donnée en recul dans les sondages et passe derrière Eric Zemmour et Marine Le Pen.

Anne Hidalgo est à la peine dans les sondages, gratifiée de 2%, mais son parti dispose de relais locaux bien rodés. Elle a d’ores et déjà récolté 1074 parrainages.

Roussel et Lassalle passent le cap

Ce 17 février, deux candidats ont passé le cap des 500 parrainages : le communiste Fabien Roussel et le député Jean Lassalle.

Nathalie Arthaud a également ses 500 parrainages depuis le 15 février.

Ils n’ont pas (encore) leurs parrainages

Mélenchon, Le Pen et Zemmour, loin des sondages

A 50 jours du premier tour, les chiffres des parrainages restent en grande partie décorrélés des intentions de vote: à l’extrême droite, Marine Le Pen n’en a pour l’instant recueilli que 366 et son rival Eric Zemmour 291 alors qu’ils sont engagés dans une féroce bataille pour décrocher une qualification au second tour.

L’écologiste Yannick Jadot est proche de l’objectif, avec 490 parrainages, devant Nicolas Dupont-Aignan (379).

Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon en a quant à lui 370. A gauche, c’est le seul candidat qui tire pour l’instant son épingle du jeu, avec environ 10%, même si ce n’est pas suffisant pour espérer atteindre le second tour.

Taubira à la peine

Toujours à gauche, Christiane Taubira n’a recueilli que 86 parrainages. La candidate est également en mauvaise posture dans les sondages, créditée de 4% seulement.

Tous les parrainages validés sont publiés deux fois par semaine (mardi et jeudi) sur le site du Conseil constitutionnel

Dossier spécial élections françaises 2022: retrouvez ici toutes les analyses du Vif, en vue du premier tour de la présidentielle, prévu le 10 avril prochain

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content