Nicola Sturgeon © Belga

Ecosse: le gouvernement veut toujours un référendum d’indépendance avant fin 2023

Le Vif

Le Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a réitéré mardi son engagement à organiser un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse avant la fin de 2023, malgré la forte opposition de Londres.

« Alors que nous sortons de la pandémie, des choix doivent suivre qui façonneront notre économie et notre société pour les décennies à venir », a déclaré la dirigeant indépendantiste du SNP en présentant aux députés écossais le programme de son gouvernement pour l’année à venir.

« Si le Covid le permet », a poursuivi Nicola Sturgeon, l’objectif est de tenir un référendum d’autodétermination « dans la première moitié de cette législature, avant fin 2023 ».

Pour que les électeurs votent « de manière pleinement informée », elle a précisé que son gouvernement allait reprendre « les travaux sur le prospectus détaillé qui guidera cette décision ».

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, seul à même d’autoriser ce référendum, s’y oppose fermement, estimant qu’une telle consultation, déjà organisée en 2014 et marquée par la victoire à 55% du maintien dans le Royaume-Uni, ne pouvait se produire « qu’une fois par génération ».

Son ministre Michael Gove, chargé de coordonner l’action du gouvernement, a lui écarté toute nouvelle consultation avant les prochaines législatives, prévues en 2024.

Mais le SNP, qui a conclu en août un accord de partage du pouvoir avec les Verts pro-indépendance, estime que le Brexit a changé la donne, les Ecossais s’y étant opposés à 62% des voix, à contre-courant du Royaume-Uni. Pour eux, la nation britannique doit désormais pouvoir rejoindre l’Union européenne en tant qu’Etat indépendant.

Partner Content