Carles Puigdemont © Reuters

Carles Puigdemont aurait quitté la Belgique pour Barcelone

Le président destitué de la Catalogne, Carles Puigdemont, a pris un vol Bruxelles-Barcelone ce mardi soir, rapporte La Vanguardia. Il devrait atterrir à 23h20 sur le sol espagnol.

Un employé de l’hôtel Chambord à Bruxelles a confirmé à l’agence Belga que M. Puigdemont avait commandé un taxi et quitté l’hôtel.

Carles Puigdemont était arrivé lundi à Bruxelles après que le parquet espagnol eut requis des poursuites pour « rébellion, sédition, malversation et prévarication » à l’encontre du gouvernement catalan démis.

Le parquet accuse le gouvernement catalan d’avoir « encouragé un mouvement d’insurrection parmi la population face à l’autorité légitime des institutions de l’Etat pour atteindre [son] objectif sécessionniste ». La rébellion peut entraîner une condamnation allant jusqu’à 30 ans de prison.

Mardi midi à Bruxelles, l’indépendantiste avait indiqué qu’il n’avait pas demandé l’asile à la Belgique. « Je ne suis pas ici pour demander l’asile à la Belgique. Bruxelles est la capitale de l’Europe », avait-il déclaré, ajoutant vouloir mettre en évidence le problème catalan au coeur des institutions européennes. Selon son avocat, une demande d’asile n’est cependant pas exclue.

Carles Puigdemont avait aussi exprimé ses craintes quant à la partialité de la justice espagnole. Il ne s’était pas avancé sur la durée de son séjour en Belgique.

Partner Content