David Davis et Michel Barnier. © BELGAIMAGE

Brexit : l’UE se prépare-t-elle au « no deal » ?

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

Les négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sont compliquées. Dans les coulisses, certains se prépareraient déjà à un échec.

L’Union européenne se prépare à l’effondrement des négociations sur le Brexit, révèle un conseiller du négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier. Cité par The Independent, Stefaan De Rynck a confirmé que les dirigeants européens travaillaient sur un plan de secours si jamais le Royaume-Uni quittait le bloc européen sans accord. Il a assuré que ce scénario n’était souhaité par aucune des parties : « Il y a un impact négatif clair concernant le « no deal », je pense que c’est évident, pour les deux camps, mais surtout pour l’économie britannique ».

Ses propos semblent en contradiction avec les paroles prononcées par Donald Tusk. Le président du Conseil européen a assuré, il y a quelques jours, que les 27 « ne travaillent pas sur le scénario du ‘no deal’ (…) Nous négocions de bonne foi et espérons que les progrès seront suffisants d’ici décembre ».

Le conseiller de Barnier a également rejeté l’affirmation du secrétaire d’Etat britannique au Brexit, David Davis, qui accuse l’UE de repousser volontairement les négociations « au dernier moment ». Ce dernier pense que l’Europe essaie de jouer l’horloge, déclarant que le Parlement britannique risquait de n’être consulté sur l’accord de sortie qu’après le Brexit, obligeant la Première ministre et son propre ministère à rectifier le tir. Pour De Rynck, l’UE a surtout besoin de garanties pour avancer, « pour être en mesure de rassurer les 27 sur la solidité des garanties du Royaume-Uni sur la manière dont il honorera ses engagements ».

De son côté, le Royaume-Uni aussi a déclaré qu’il se préparait au cas où les négociations n’aboutiraient pas.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content