© KHALED DESOUKI/belgaimage

A Héliopolis, l’Egypte apure une partie de sa dette « belge »

Le Vif

En septembre 2019, la Belgique a accordé à l’Egypte de pouvoir transformer une partie de sa dette envers elle en un investissement culturel au pays.

Pour une valeur de 16 millions de livres égyptiennes (884 613 euros), selon la députée Anneleen Van Bossuyt (N-VA), qui dénonce là un  » cadeau  » de la Belgique à l’Egypte. Cela dans le cadre d’un accord de rééchelonnement de la dette égyptienne, signé en 2012.

Lors de cette transaction, l’Egypte devra contribuer à la restauration de la façade du palais du baron Edouard Louis Empain, à Héliopolis, et à la stabilité du bâtiment. Un palais (photo) appelé  » Villa hindoue « , érigé entre 1907 et 1911, près du Caire.

M. La.

Partner Content