Les investisseurs sont attentistes

Si une certaine stabilité règne du côté des investisseurs, ceux-ci manifestent aussi moins d'appétit. À peine 26 % des Belges envisagent d'investir dans les prochains mois. Ils étaient plus nombreux au trimestre précédent. Selon Xander Michielsen, product manager Investir sainement, cette tendance est essentiellement imputable au Brexit. " Le fait que les Britanniques aient voté pour la sortie de l'Union européenne a créé des turbulences et la chute des Bourses. Les élections américaines ont également suscité l'incertitude sur les marchés, notamment provoquée par les sondages fluctuants. L'incertitude politique effraie l'investisseur moyen. Il est donc normal que le public soit moins enclin à investir. A posteriori, ces fluctuations étaient sans doute une opportunité d'achat, car elles étaient motivées par un sentiment plus que par des changements fondamentaux dans le paysage économique. " Un quart des Belges indiquent ne pas s'intéresser aux investissements. Ce chiffre est étonnamment plus élevé qu'au trimestre précédent.

Tableau 1 : Intention d'investir dans les 3 mois à venir

Le Belge a continué à épargner...

Les projets d'épargne du Belge sont restés les mêmes. 49 % d'entre eux indiquent qu'ils ne mettront ni plus ni moins d'argent de côté pendant les 3 prochains mois qu'au cours des 3 mois précédents. 19 % de Belges affirment qu'ils épargneront moins durant les prochains mois. Leur choix s'explique surtout par des revenus plus faibles ou par l'achat d'un logement.

Xander Michielsen clarifie : " Le rendement des comptes d'épargne est historiquement faible. Le taux d'intérêt pour l'épargne a atteint un nouveau plancher. À 1,9 %*, l'inflation est, en outre, largement supérieure au rendement de votre livret d'épargne. Concrètement, l'argent que vous placez sur votre compte d'épargne perd en valeur, ce qui entraîne une perte de pouvoir d'achat. Mais il existe des alternatives. Il est judicieux de demander conseil à cet égard. Vous pourriez ainsi obtenir un meilleur rendement sur la part d'épargne que vous pouvez placer à plus long terme. "

... mais se sent moins responsable de sa propre pension

La part des Belges qui pensent ne pas être responsables de leur pension a augmenté à 17 %. La plupart des Belges croient toutefois dans l'épargne-pension, quelle qu'en soit la forme.

Tableau 2 : Comment le Belge épargne-t-il pour sa pension ?

" L'épargne-pension peut s'avérer intéressante pour vous assurer un revenu complémentaire suffisant lorsque vous perdez vos revenus professionnels, " explique Xander Michielsen. " Vous pouvez ainsi mieux préserver votre niveau de vie. L'épargne-pension peut aussi être un moyen de vous prémunir de l'inflation. "

Une banque durable aux produits durables

Une banque durable, au niveau tant de la politique que des produits, reste importante aux yeux de la moitié des Belges. Pour Argenta, il est essentiel de traduire la stratégie d'entreprise durable en une offre de produits. La COO Anne Coppens et le product manager Investir sainement Matthieu De Coster vous donnent volontiers plus d'informations à cet égard. Découvrez ici le reportage intégral.

*1 Enquête menée par TNS, un bureau d'études de marché de renommée internationale, au moyen d'un sondage en ligne continu réalisé chaque trimestre auprès de 1.000 Belges de plus de 25 ans. Sondages menés depuis mai 2014. Les enquêtes pour ces résultats ont été effectuées entre le 1er juillet et le 30 septembre 2016.

*2Source : Thomson Reuters EIKON ; inflation belge " CPI-all items " pendant la période allant de décembre 2015 à novembre 2016.

Les investisseurs sont attentistesSi une certaine stabilité règne du côté des investisseurs, ceux-ci manifestent aussi moins d'appétit. À peine 26 % des Belges envisagent d'investir dans les prochains mois. Ils étaient plus nombreux au trimestre précédent. Selon Xander Michielsen, product manager Investir sainement, cette tendance est essentiellement imputable au Brexit. " Le fait que les Britanniques aient voté pour la sortie de l'Union européenne a créé des turbulences et la chute des Bourses. Les élections américaines ont également suscité l'incertitude sur les marchés, notamment provoquée par les sondages fluctuants. L'incertitude politique effraie l'investisseur moyen. Il est donc normal que le public soit moins enclin à investir. A posteriori, ces fluctuations étaient sans doute une opportunité d'achat, car elles étaient motivées par un sentiment plus que par des changements fondamentaux dans le paysage économique. " Un quart des Belges indiquent ne pas s'intéresser aux investissements. Ce chiffre est étonnamment plus élevé qu'au trimestre précédent. Le Belge a continué à épargner...Les projets d'épargne du Belge sont restés les mêmes. 49 % d'entre eux indiquent qu'ils ne mettront ni plus ni moins d'argent de côté pendant les 3 prochains mois qu'au cours des 3 mois précédents. 19 % de Belges affirment qu'ils épargneront moins durant les prochains mois. Leur choix s'explique surtout par des revenus plus faibles ou par l'achat d'un logement.Xander Michielsen clarifie : " Le rendement des comptes d'épargne est historiquement faible. Le taux d'intérêt pour l'épargne a atteint un nouveau plancher. À 1,9 %*, l'inflation est, en outre, largement supérieure au rendement de votre livret d'épargne. Concrètement, l'argent que vous placez sur votre compte d'épargne perd en valeur, ce qui entraîne une perte de pouvoir d'achat. Mais il existe des alternatives. Il est judicieux de demander conseil à cet égard. Vous pourriez ainsi obtenir un meilleur rendement sur la part d'épargne que vous pouvez placer à plus long terme. "... mais se sent moins responsable de sa propre pensionLa part des Belges qui pensent ne pas être responsables de leur pension a augmenté à 17 %. La plupart des Belges croient toutefois dans l'épargne-pension, quelle qu'en soit la forme." L'épargne-pension peut s'avérer intéressante pour vous assurer un revenu complémentaire suffisant lorsque vous perdez vos revenus professionnels, " explique Xander Michielsen. " Vous pouvez ainsi mieux préserver votre niveau de vie. L'épargne-pension peut aussi être un moyen de vous prémunir de l'inflation. "Une banque durable aux produits durablesUne banque durable, au niveau tant de la politique que des produits, reste importante aux yeux de la moitié des Belges. Pour Argenta, il est essentiel de traduire la stratégie d'entreprise durable en une offre de produits. La COO Anne Coppens et le product manager Investir sainement Matthieu De Coster vous donnent volontiers plus d'informations à cet égard. Découvrez ici le reportage intégral.*1 Enquête menée par TNS, un bureau d'études de marché de renommée internationale, au moyen d'un sondage en ligne continu réalisé chaque trimestre auprès de 1.000 Belges de plus de 25 ans. Sondages menés depuis mai 2014. Les enquêtes pour ces résultats ont été effectuées entre le 1er juillet et le 30 septembre 2016.*2Source : Thomson Reuters EIKON ; inflation belge " CPI-all items " pendant la période allant de décembre 2015 à novembre 2016.