20140305 - BRUSSELS, BELGIUM: This picture shows house key. (05 march 2014) Picture by Jonas Hamers (c) ImageGlobe.

Loyers : voici les nouveaux prix à Bruxelles et en Wallonie

Noé Spies
Noé Spies Journaliste au Vif

Alors que les charges locatives augmentent avec la flambée des prix de l’énergie, les loyers subissent, eux aussi, les premiers revers de l’inflation, écrit L’Echo. Avec un prix locatif moyen de 1.104 euros, tous types de logements confondus, Bruxelles reste la Région la plus chère. Pourtant, c’est en Wallonie que les loyers ont le plus augmenté.

Selon le baromètre des locations de la Fédération des agents immobiliers francophones de Belgique (Federia), les loyers proposés en Belgique ont connu, au premier semestre 2022, un renchérissement. Les loyers à Bruxelles ont augmenté de 2% au premier semestre.

Les appartements, qui englobent plus de neuf logements sur dix (92%) en location à Bruxelles, ont connu, en moyenne et pour toutes les communes, une hausse du loyer de 2,5% sur un semestre (pour atteindre un prix moyen de 1.069 euros), explique Federia, qui s’est basée sur près de 120.000 baux dans le segment résidentiel, conclus depuis 2018 à Bruxelles et en Wallonie, dont 14.258 rien qu’au printemps 2022.

Loyers: le cap des 1.300

Selon Charlotte De Thaye, directrice générale de Federia, cette croissance devrait encore se poursuivre dans les mois à venir: «Bruxelles, bien plus que la Flandre et la Wallonie, suit une certaine saisonnalité dans les contrats locatifs. On y enregistre généralement beaucoup plus de baux à l’automne. (…) Louer un appartement coûte aujourd’hui en moyenne 1.069 euros par mois, mais on table plutôt sur 1.080 euros d’ici à la fin de l’année, soit une augmentation de 3,5 à 4% sur 2022», explique-t-elle dans L’Echo.

Dans le détail des communes bruxelloises, Federia observe que «quasiment toutes les communes affichent désormais un loyer moyen au-delà de 1.000 euros». Le top trois se compose de Woluwe-Saint-Pierre (1.405 euros pour le loyer d’un appartement), suivi d’Ixelles (1.321 euros) et d’Uccle (1.277 euros). C’est la première fois que le cap des 1.300 euros de loyer moyen pour un appartement est franchi dans une commune bruxelloise. «Le pas est d’autant plus important que la barre des 1.400 euros est, elle aussi, directement passée», explique Federia.

Loyers : plus forte hausse en Wallonie

Mais c’est en Wallonie que les prix des loyers ont le plus augmenté. Au premier semestre, le prix moyen d’un loyer, tous biens confondus, s’évaluait à 741 euros, soit une augmentation de 4%, contre 3,7% en Flandre, qui affiche un prix moyen de 801 euros. Les biens de petite taille y connaissent les plus fortes hausses (4% pour les appartements à 7,5% pour les studios), tandis que les maisons quatre façades et villas ne semblent pas encore affectées par la hausse des loyers (-0,1% et +0,5%).

Dans le détail, Liège connaît une progression importante. La province a enregistré une hausse de 6,8% (les loyers sont passés de 668 euros, en 2021, à 714 euros).

Au contraire, le Hainaut connaît la plus faible hausse (2,3%) et est le seul à maintenir un loyer moyen sous les 700 euros. Le Brabant wallon enregistre une hausse du loyer moyen de 2,6% à 982 euros, mais reste largement en tête.

« Enfin, certaines grandes villes du pays ont vu leur loyer moyen s’envoler par rapport à la moyenne régionale. C’est notamment le cas de Wavre où il faut désormais compter 888 euros, contre 808 euros en 2021 (+9,91%), Verviers (+9,84%), Tournai (+9,53%) ou encore Mons (+8,37%) », selon les chiffres de Federia.

Avec Belga et L’Echo

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content