Immobilier à Bruxelles © belga image

Le pouvoir d’achat immobilier des Belges a diminué depuis janvier

Le Vif

L’augmentation des prix et des taux d’intérêt ont réduit le pouvoir d’achat immobilier des Belges, indique jeudi la plateforme immobilière Immoweb dans son troisième indice des prix. D’après la publication, en juin 2022, un mètre carré habitable coûte en moyenne 2.221 euros en Belgique, contre 2.125 euros en janvier de la même année. C’est à Bruxelles que les prix sont les plus élevés, devant la Flandre et la Wallonie.

« Au début de l’année, un Belge moyen pouvait se payer 79 mètres carrés, contre à peine 70 m2 aujourd’hui. Il s’agit d’une baisse de 11 % », claironne d’entrée Piet Derriks, Managing director d’Immoweb. D’après les calculs de la plateforme immobilière, les prix du secteur ont connu une hausse de 3,9 % depuis janvier. Elle poursuit en soulignant que cette baisse du pouvoir d’achat s’explique par l’augmentation du prix au mètre carré, couplée à un renforcement des conditions de crédit. Ces deux données ont un « impact important sur les ménages belges ».

   Ainsi, de 1,5 % en moyenne en janvier, le taux fixe pour un prêt de 20 ans a grimpé à 2,4 %, « entraînant effectivement une forte contraction de la capacité d’emprunt des ménages », note Piet Derriks. Cette augmentation a été une très mauvaise nouvelle pour les preneurs de crédits particuliers, puisqu’ils ont vu leur enveloppe budgétaire fondre de 13.292 euros en moyenne, soit 10.554 euros à Bruxelles, 14.264 euros en Flandre et 12.393 euros en Wallonie.

   Concernant les achats à proprement parler, Immoweb situe la moyenne nationale à 2.221 euros par mètre carré. C’est à Bruxelles que les prix sont les plus élevés avec 3.300 euros du mètre carré. La Flandre suit avec 2.318 euros, alors que la Wallonie se situe sous cette moyenne, avec 1.677 euros. Au niveau des provinces du nord du pays, le Brabant flamand propose les prix les plus hauts avec 2.501 euros/m2, contrairement au Limbourg qui, avec 1.877 euros/m2, propose les prix les plus « démocratiques ». En Wallonie, le Brabant wallon reste la province la plus chère (2.429 euros/m2), loin devant le Hainaut et ses 1.431 euros/m2.

   Immoweb remarque également que les zones urbaines regagnent en popularité après un exode vers les campagnes en raison de la pandémie. Depuis le début de l’année, en Flandre, une augmentation des prix de 4,9 % a été constatée dans les zones urbaines, pour 3,7 % en milieu rural. Sur la même période, la Wallonie a enregistré une hausse de 3,3 % des prix dans les villes et de 2,7 % dans les campagnes.

Partner Content