Pas de restructuration en vue chez bpost

Aucune restructuration n’est prévue au sein de bpost dans les deux années à venir, a assuré le responsable Jos Donvil. Le CEO de bpost Belgique et d’autres responsables de l’entreprise postale sont venus s’expliquer, mardi en Commission des Entreprises publiques de la Chambre, sur les irrégularités récemment constatées au sein de bpost.

Alors que plusieurs députés s’interrogeaient sur un éventuel licenciement collectif, M. Donvil a été très clair. « Ce n’est pas correct. Nous nous sommes entendus avec les partenaires sociaux autour d’une convention collective (CCT) pour les deux prochaines années et l’entreprise s’engage à ne pas lancer de plan social durant cette période », a-t-il ajouté.  

Le responsable des activités belges de bpost a toutefois reconnu que la poste était confrontée à un défi de taille. La baisse constante ces dernières années du volume de courrier classique n’est désormais plus compensée par la légère augmentation de l’activité colis. « Il faut donc s’adapter à la réalité et trouver des nouvelles activités pour assurer l’emploi à long terme », concède M. Donvil.

La mobilité interne et externe des travailleurs est déjà examinée. « Des facteurs sont invités à voir s’ils ne peuvent pas devenir chauffeurs », donne en guise d’exemple Jon Donvil.

Bon nombre de députés s’étonnaient également de ne toujours pas avoir reçu les résultats de l’audit interne mené chez bpost autour des irrégularités constatées. La présidente du conseil d’administration, Audrey Hanard, a assuré aux parlementaires qu’ils recevraient les conclusions d’ici la fin de la semaine « à titre confidentiel », les noms de personnes ayant été interrogées dans cette enquête ne pouvant être dévoilés.

Partner Content