© Getty images

Face à la crise énergétique, les Belges se ruent sur le bois de chauffage

Le Vif

En raison de l’explosion des prix de l’énergie, de plus en plus de personnes se tournent vers le chauffage au bois. Les fournisseurs tournent à plein régime, selon une enquête publiée par De Tijd vendredi. Là aussi, la menace d’une pénurie fait grimper les prix.

Alors que les prix du gaz en Europe atteignent des sommets sans précédent et que le prix du mazout reste élevé, les Belges cherchent des alternatives pour se chauffer. Après une hausse des ventes de poêles en début d’année, la demande de bois de chauffage suit désormais.

Cependant, les commerçants ne peuvent pas répondre à la demande en raison d’une offre restreinte notamment par l’invasion de l’Ukraine, les coûts de transport élevés et les acheteurs chinois sur le marché européen.

Ce qui résulte en une explosion des prix: alors qu’une palette de bois dur de deux mètres cubes coûtait environ 250 euros l’année dernière, le tarif monte à présent jusqu’à 500 euros.

La ruée ne se limite pas au bois de chauffage. Fedustria, la fédération de l’industrie du textile, du bois et du meuble, observe une tendance similaire sur le marché des pellets.

Partner Content