Saint-Pétersbourg, juillet 2017. Le président russe Vladimir Poutine rend visite à l'armée russe lors de la Journée de la Marine. © BELGAIMAGE

Kevin Dutton, spécialiste des comportements psychopathiques? – Existe-t-il de  » bons  » psychopathes?

Les gens qui aiment les chiens et les chats présentent beaucoup moins de traits psychopathiques qu’un individu qui raffole de son poisson rouge. Mais même si vous êtes aquariophile, vous ne devez pas nécessairement craindre de terminer derrière les barreaux comme un psychopathe dangereux, nuance le psychologue Kevin Dutton.

Les psychopathes n’éprouvent guère la peur ou la honte, ils débordent de confiance en eux, sont téméraires et excessivement concentrés sur leurs objectifs. Selon leur part de narcissisme et leur dose d’arrogance, ils ne font guère preuve d’empathie, sont distants sur le plan émotionnel et ne s’embarrassent pas de scrupules. Même sans empathie, les psychopathes arrivent mieux que quiconque à sonder les pensées de leurs congénères, à prédire leur comportement et ainsi à en tirer grand profit.

Quoi qu’il en soit, tous les moyens sont bons pour réaliser ces objectifs. Dans cette démarche, le « bon » psychopathe s’en tient à des moyens moralement acceptables, alors que son pendant « mauvais » n’a pas le moindre sens de la moralité. Tous deux possèdent un grand charisme dont ils usent pour arriver à leurs fins. Et les deux variantes ne cèdent jamais ou très rarement à une pression surhumaine. Ils sont les champions de la gestion du stress.

LE TOP DIX DU SUCCÈS

Un « mauvais » psychopathe est souvent un maniaque sanguinaire, mais il peut aussi s’en tenir à l’arnaque sans scrupules. La « bonne » variante est un citoyen qui connaît le succès précisément grâce à ces traits psychopa-thiques, un atout dans le monde moderne. Les « bons » psychopathes sont plus nombreux que jamais, remarque Dutton, car la « bonne » psychopathie peut être considérée comme une condition pour atteindre le sommet dans le monde capitaliste du XXIe siècle. « Dans l’ensemble, les postes qui s’accompagnent d’un statut élevé et d’une grande responsabilité requièrent des propriétés telles que la résolution, la résilience mentale et le détachement émotionnel. Or, ce sont précisément les traits qui caractérisent les psychopathes », explique Dutton. « Oser prendre des risques est l’un des aspects du succès social. »

Dexter, un
Dexter, un « bon » psychopathe? Dans la série éponyme, Dexter n’est pas seulement un analyste de traces de sang, il est aussi un tueur en série. Mais il n’assassine que ceux « qui le méritent ».© AKG-IMAGES

Sur la base d’études menées sur le terrain, Dutton établit en 2011 le top 10 des professions dans lequelle les psychopathes à succès sont le mieux représentés. En première place, on retrouve les CEO; en deuxième, les avocats (d’affaires); en troisième, les personnalités médiatiques, en particulier celles du monde de la radio et de la télé; en quatrième, les vendeurs; en cinquième, les chirurgiens; en sixième, les journalistes; en septième, les officiers de police; en huitième, le haut clergé; en neuvième, les cuisiniers célèbres, et en dixième, les hauts fonctionnaires. Pourquoi trouve-t-on dans la liste les chirurgiens, mais pas les généralistes ? « Contrairement aux généralistes, le chirurgien doit faire subir des choses plutôt désagréables aux patients. Mieux vaut dès lors ne pas avoir trop d’empathie. Pour pouvoir prendre des décisions importantes sous grand stress, ils doivent toujours garder leur sang-froid, rester concentrés et sans crainte. Ce sont autant de traits psychopathiques qui se révèlent alors d’une grande utilité. »

Kevin Dutton, professeur en psychologie (université d'Oxford).
Kevin Dutton, professeur en psychologie (université d’Oxford).© DR

Un autre classement connu établi par Dutton est celui des dirigeants mondiaux  » dérangés « . Tout en haut de la liste figure le leader irakien (exécuté) Saddam Hussein, avec 189 points. On retrouve dans cette même liste Donald Trump – qui, lors de l’établissement de ce classement, n’était encore que candidat à la présidence – avec un score de 171 points, deux points de plus qu’Adolf Hitler. Avec ses 152 points, sa rivale Hillary Clinton se situe entre Néron et Napoléon. Dutton reconnaît que les deux listes ne reposent pas sur des données scientifiques irréfutables. « Mais mon test n’est certainement pas moins valable que ce que l’opinion publique, le tribunal populaire, dit sur les psychopathes, les mégalomanes ou les narcissiques, et que ce que des politiques de premier plan racontent sur leurs concurrents lorsqu’ils sont en campagne. »

La Sagesse du psychopathe, Kevin Dutton, Larousse, 2015.
La Sagesse du psychopathe, Kevin Dutton, Larousse, 2015.

UN COCKTAIL DÉLICAT

Pourquoi certains psychopathes finissent emprisonnés à vie comme tueurs en série tandis que d’autres deviennent des stars mondiales de la Bourse ? Cette question, Dutton l’a abordée dans une interview : « Imaginez que vous soyez un psychopathe, mais que vous naissiez dans un milieu défavorisé et que vous soyez au début de votre vie un gamin peu intelligent et extrêmement violent. Ajoutez-y une bonne dose de traits psychopathiques, et la probabilité est grande que vous deveniez dangereux. Et si la propension à la violence vous fait défaut, mais que toutes les autres caractéristiques sont rassemblées, vous terminerez probablement arnaqueur ou dealer. Mais imaginez à présent que vous soyez intelligent, que vous ne soyez pas trop violent et que vous soyez un psychopathe de bonne famille, il est alors plus probable que vous brilliez comme trader plutôt que comme truand. Si vous avez tout de même un petit penchant pour la violence, vous pourrez toujours atteindre le sommet de la hiérarchie de troupes d’élite, par exemple. » Un grand nombre d’autres facteurs interviennent aussi dans la distinction entre le « bon » et le « mauvais », entre les psychopathes criminels et ceux qui font une belle carrière. La prédisposition héréditaire joue un rôle important, surtout lorsque le candidat psychopathe est victime de maltraitance durant l’enfance. « Un psychopathe à succès supporte mieux l’idée de devoir patienter pour cueillir les fruits de son travail. Il est moins impulsif que le psychopathe criminel. Des recherches montrent la différence entre les psychopathes très dangereux et les managers géniaux, même s’ils partagent de très nombreux traits, comme une personnalité charmante, la témérité, l’absence de scrupules et un manque d’empathie. La principale différence se situe dans les traits antisociaux, plus marqués chez les psychopathes criminels. Les hommes d’affaires se rendent moins souvent coupables d’agression physique, tandis que les criminels se contrôlent moins bien et sont moins disciplinés. »

Kevin Dutton, spécialiste des comportements psychopathiques? - Existe-t-il de

C’est le mélange de tous les traits psychopathiques possibles qui détermine si un individu aura du succès dans la société ou s’il deviendra un dangereux criminel. Et comme chacun de ces traits peut varier en intensité, le cocktail final est très difficile à analyser avec précision. « Vous courez un risque beaucoup plus faible de finir derrière les barreaux en tant que criminel si, dans votre cocktail, certains traits de caractère sont fortement dosés, tandis que d’autres le sont très peu. L’image n’est pas tranchée. La psychopathie se compose de tout un éventail de traits de caractère plus fréquents chez certains, sans qu’ils ne deviennent nécessairement très dangereux. »

Dans la liste des dirigeants mondiaux
Dans la liste des dirigeants mondiaux  » dérangés  » de Dutton, Hillary Clinton se retrouve entre Néron et Napoléon.© GETTYIMAGES

LE PÈRE PSYCHOPATHE

L’auteur dédie La Sagesse du psychopathe (1) à son père décédé, John Richard Dutton, un marchand ambulant au marché aux puces de Petticoat Lane, dans le quartier londonien d’East End. Dès la première page de son livre, Kevin Dutton explique que son père est sans aucun doute un psychopathe.  » Il est extrêmement charmant, ne connaît pas la peur, est sans pitié, mais jamais violent. Il arrive toujours à ses fins, généralement avec une phrase spirituelle ou un geste de la main. » Le père de Kevin vend surtout de la camelote et de la contrefaçon. Des agendas mal imprimés, par exemple, où il manque le mois de janvier. « Une belle aubaine, deux pour le prix d’un, et l’an prochain, nous y ajoutons gratuitement un mois de plus », lance-t-il depuis son tricycle de marchand. « Il pourrait même vendre de la mousse à raser aux talibans », affirme Kevin.

kevindutton.co.uk/test/the-psychopath-challenge/
kevindutton.co.uk/test/the-psychopath-challenge/

Le livre regorge d’anecdotes amusantes. Autre exemple : « Mon plus ancien ami est un psychopathe », écrit-il à propos d’un certain Johnny. Son copain de classe ne cesse de le tourner en bourrique. Un jour, il lui subtilise une dissertation difficile. Il ne s’en inspire pas pour écrire la sienne, mais la copie sans vergogne avant de la jeter à la poubelle. Kevin ne met pas son ami à la porte. Johnny parvient à tourner toutes les situations à son avantage. En visite chez la sévère maman de Kevin, il parvient à repousser l’heure du coucher jusqu’après minuit, expliquant qu’ainsi, ils ne dérangeront pas la mère de son ami trop tôt le lendemain matin. « Personne ne sera surpris lorsqu’arrivé à l’âge adulte, Johnny entrera aux services secrets britanniques MI5. Il deviendra rapidement un espion très efficace. »

Le livre regorge d’humour, « mais en réalité, ce n’est pas le but. Car les psychopathes n’ont rien de drôle. Ils peuvent même être mortellement dangereux et destructifs. Mais ce sont aussi, sans conteste, des individus particulièrement fascinants.  » Sur son site Web, Kevin Dutton se décrit lui-même comme » un orateur humoristique et passionné ». Ci-contre, un lien vers le test qui permet à chacun de déterminer sa part de psychopathie.

(1) The Wisdom of Psychopaths, traduit en français sous le titre de « La Sagesse du psychopathe : les psychopathes nous entourent, peuvent-ils aussi nous inspirer ? », Larousse, 2015.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content