Veerle Heeren

Vaccinée avant son tour, la bourgmestre de Saint-Trond sera remplacée

Le Vif

Le conseil communal de Saint-Trond a estimé que la bourgmestre Veerle Heeren (CD&V) avait transgressé le code déontologique, lors d’un vote à l’unanimité lundi. Elle sera remplacée au poste mayoral par l’échevin Jelle Engelbosch (N-VA). La bourgmestre a admis que plusieurs personnes dans son entourage ont bénéficié grâce à elle d’un vaccin avant leur tour.

Un audit du gouvernement flamand a été mené à ce sujet. La bourgmestre a admis lors d’un conseil communal en visioconférence avoir transmis le nom de 13 personnes de son entourage direct pour bénéficier des doses excédentaires du centre de vaccination. Elle a reconnu son erreur mais souligné qu’elle avait été commise avec l’intention de faire le bien pour que des vaccins de restent pas inutilisés. Veerle Heeren réfute l’idée qu’il y aurait eu pression politique pour privilégier certaines personnes. « 

Mme Heeren va temporairement céder l’écharpe mayorale au premier échevin Jelle Engelbosch (N-VA), a-t-elle confirmé à l’issue du conseil communal. Elle va se rendre disponible pour répondre à l’audit en cours lors des prochaines semaines.

« Saint-Trond n’a rien à cacher. C’est pourquoi je me mets à 100% à disposition de l’audit comme demandé par M. Somers. Entre temps, le premier échevin Jelle Engelbosch sera le bourgmestre faisant fonction. Je compte sur le retour du calme », a commenté l’élue.

Partner Content