David Clarinval (MR), ministre de l'Agriculture.

Une tonne de betterave déversée devant le siège du MR: que s’est-il passé?

Le Vif

Une dizaine de militants du mouvement Extinction Rebellion (XR) déguisés en abeilles ont déversé mercredi matin vers 07h30 une tonne de pulpe de betterave devant le siège du MR, situé avenue de la Toison d’Or à Saint-Gilles. Ils entendent ainsi protester contre la délivrance de nombreuses dérogations permettant l’usage de pesticides interdits.

Les participants à l’action ont collé des affiches, sur les vitres du MR, portant des messages comme « Sauvez les abeilles avant qu’il ne soit trop tard », « Pas d’abeille, pas de vie » et « Les pesticides tuent les abeilles ». Ils ont aussi tenu une grande banderole mettant en exergue l’injonction « Stop Pesticides ». Ils se sont allongés sur le tas de pulpe de betterave au côté d’une abeille de taille humaine pour simuler leur mort. Ils ont choisi la betterave, car sa culture, répandue en Belgique, appelle souvent l’usage du Sulfaxoflor, interdit depuis 2 mois dans l’Union européenne.

   L’action symbolique a duré environ 15 minutes. La police n’est pas intervenue.

   Extinction Rebellion a visé le MR, car c’est le parti de David Clarinval, ministre fédéral ayant en charge l’Agriculture. Le mouvement estime que la Belgique fait un usage excessif des dérogations pour « situations d’urgence » et que cela revient à perpétuer l’emploi des pesticides dès qu’un problème survient sur les cultures. « En déclarant comme « situations d’urgence » des phénomènes périodiques communs tels que les invasions de pucerons, notre gouvernement permet à une large partie du secteur agricole de contourner l’interdiction et de continuer à utiliser ces substances », dénonce Xavier, porte-parole d’XR.

   Le mouvement souligne que les pesticides se retrouvent dans les assiettes et que des espèces d’abeilles sont aujourd’hui menacées d’extinction alors que la pollinisation qu’elles effectuent est essentielle à la préservation de la biodiversité. Il appelle le gouvernement belge à arrêter de délivrer des dérogations pour des pesticides interdits dans l’Union européenne afin d’accélérer la transition vers une agriculture durable.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content