Une campagne pour sensibiliser au dépistage du cancer de l’utérus

(Belga) L’ASBL O’YES et le consortium d’hôpitaux wallons qui allie le CHU de Liège, le CHR Sambre et Meuse et le Grand Hôpital de Charleroi lancent vendredi une campagne de sensibilisation au dépistage du cancer de l’utérus. La maladie touche chaque année 650 femmes en Belgique, dont 40% n’y survivront pas.

« Chacun de ces cancers est évitable et représente un échec au système de dépistage tel que pratiqué actuellement », affirment les initiateurs de la campagne. « Le frottis de dépistage pratiqué régulièrement chez plus de 80% des femmes permet une réduction de 90% de l’incidence et de la mortalité liées à ce cancer. Mais seulement 50% des femmes belges s’y soumettent régulièrement. » La quasi-totalité de ces cancers sont en effet provoqués par les papillomavirus humains (HPV), que l’on peut facilement repérer à un stade précoce grâce aux frottis. L’objectif de la campagne, qui sera affiché dans les transports en commun et dans les salles d’attente des professionnels de la santé mais aussi dans les pharmacies et sur les réseaux sociaux, est de rappeler à toutes les personnes porteuses d’un utérus l’intérêt de pratiquer un frottis de contrôle régulier, qui est remboursé tous les trois ans. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content