Une 4e dose peut être administrée aux 80 ans et plus

(Belga) Il est prématuré d’envisager une « quatrième dose » (ou deuxième « booster ») de vaccin anti-Covid Pfizer ou Moderna pour l’ensemble de la population, mais cette dose peut être administrée aux personnes de 80 ans et plus, ont indiqué mercredi l’Agence européenne du médicament (EMA) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) dans un avis conjoint.

Les raisons en sont le risque plus élevé pour cette tranche d’âge de contracter une forme sévère de Covid-19, ainsi que la protection assurée par la 4e dose. Cette dernière pourrait aussi être envisagée pour des personnes âgées de 60 à 80 ans ayant un risque sanitaire élevé, en fonction de la situation épidémiologique nationale. Mais l’ECDC et l’EMA notent qu’il n’y a actuellement aucune preuve claire, au niveau de l’UE, que la protection contre la forme grave de la maladie diminue sensiblement chez les adultes de cette tranche d’âge ayant un système immunitaire normal, et donc aucune preuve claire pour soutenir l’administration immédiate d’une quatrième dose. Pour les moins de 60 ans, il n’y a actuellement pas de données indiquant la nécessité d’un deuxième rappel vaccinal, ajoutent les deux instances. Elles exhortent malgré tout les citoyens à finaliser leur schéma de vaccination initiale et de rappel conformément aux recommandations nationales. Fin mars dernier, 83% des adultes avaient achevé leur vaccination initiale et 64% reçu une dose de rappel dans l’UE. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content