.

Un documentaire coronasceptique remporte un prix culturel du gouvernement flamand

Celine Bouckaert
Celine Bouckaert Journaliste - traductrice newsroom Roularta

Mardi, le documentaire flamand Tegenwind, une série documentaire controversée sur le coronavirus, s’est vu décerner le premier prix du public des Ultima, les prix culturels du gouvernement flamand. La récompense suscite la polémique en Flandre.

Le prix du public, déterminé par un vote en ligne, récompense les personnes et les organisations « qui contribuent à l’élargissement de la culture ». C’est la série controversée Tegenwind qui a remporté le plus de voix. Les réalisateurs, qui donnent la parole à six détracteurs de la gestion de la pandémie de Covid, gagnent 10 000 euros en espèces.

Les réalisateurs ont fait appel à six détracteurs de la gestion de la pandémie:  l’ancien professeur de sciences de la santé Sam Brokken, le spécialiste en vaccins néerlandais Theo Schetters, le professeur de psychologie Mattias Desmet, l’éditorialiste néerlandais Maurice de Hond, le professeur en droit de la vie privée Paul De Hert et l’économiste de la santé Lieven Annemans.

Dans le documentaire, ces derniers critiquent la gestion de la pandémie, doutent ouvertement de l’utilité des vaccins et répandent des fake news, notamment sur l’ivermectine, un anthelminthique présenté comme un remède contre le Covid.

Un boomerang

Pour le quotidien De Standaard, le prix est revenu comme un boomerang au visage de l’organisation qui souhaitait mettre en exergue la culture flamande et renforcer le lien avec le public. Sur les 33 879 votes, 12 033 sont allés à Tegenwind. Ce score est dû à une campagne intensive sur les réseaux sociaux. « Une victoire serait une reconnaissance officielle pour une voix critique contre le coronavirus. »

Tout le monde ne partage pas cet avis. Tegenwindmolen, un groupe qui s’est fixé comme objectif de révéler les erreurs du documentaire, dénonce l’ironie de la récompense. « Il est pour le moins ironique que les réalisateurs aient reçu 10 000 euros d’un gouvernement dont ils ont systématiquement combattu la politique pendant la pandémie ». Le groupe dénonce aussi qu’une initiative possédant « très peu de mérites culturels » reparte avec le prix aux dépens du secteur culturel qui a beaucoup souffert durant la pandémie. Il estime que le gouvernement flamand décerne le prix à « une plateforme notoire de désinformation, de propagande anti-vax, et de théories du complot. »

« La série documentaire est en effet critique à l’égard de la politique du gouvernement, Mais il n’appartient pas aux politiques d’interférer avec le contenu de la culture – et en tant que documentaire, Tegenwind relève de cette catégorie pour nous. Si vous laissez le public voter, vous devez respecter son opinion. Ce n’est pas parce que vous n’aimez pas le résultat que vous devez abolir le ‘prix du public’ », réagit Olivier Van Raemdonck, porte-parole du ministre de la Culture Jan Jambon (N-VA) auprès du Standaard.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content