Un chercheur liégeois accuse Theo Francken de « malhonnêteté intellectuelle »

Le Vif

Un chercheur de l’Université de Liège, Jean-Michel Lafleur, a reproché mardi à l’ex-secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken, de s’être singulièrement inspiré de ses travaux tout en présentant des conclusions qui, selon lui, relève de la malhonnêteté intellectuelle.

Le 25 avril, le nationaliste flamand a présenté un livre sur l’immigration intitulé « Migratie in 24 vragen en antwoorden » (Migration en 24 questions et réponses), co-écrit par Joren Vermeersch. L’ouvrage présente, d’après M. Lafleur, beaucoup de similitudes avec une étude, téléchargeable gratuitement, qu’il a rédigée en 2018 intitulée dans sa version néerlandaise « Migratie in België, 21 vragen en antwoorden » (Pourquoi l’immigration, 21 questions, en version française). Le chercheur vise notamment la similitude d’au moins 5 questions reprises par M. Francken et d’un certain nombre de paragraphes alors que son étude n’est jamais citée. « Je n’ai jamais lu le livre de cet homme », s’est défendu M. Francken, accusant les journalistes qui relayaient ces propos de diffuser des « fake news ». « Notre livre est né de questions posées par des citoyens et fondé sur des données objectives issue de banques de données publiques », a-t-il ajouté.

Au-delà des ressemblances, M. Lafleur pointe du doigt l’utilisation « parcellaire » de rapports officiels « pour noircir le tableau migratoire », par exemple sur l’impact fiscal de la migration ou quand l’ex-secrétaire d’Etat ignore les gains que tire la Belgique de ses travailleurs frontaliers. Il déplore aussi des chiffres surestimés sur l’entrée d’immigrés en Belgique alors que ceux-ci sont disponibles à l’administration. « Conclusion: Achetez le livre de campagne de @TheoFrancken si vous voulez le soutenir financièrement. Si vous cherchez un livre

Partner Content