Tricherie anti-pollution - Nouvelle audience relais dans l'action collective de Test-Achats contre Volkswagen © belga

Tricherie anti-pollution – Nouvelle audience relais dans l’action collective de Test-Achats contre Volkswagen

(Belga) Le tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles a brièvement entendu les parties dans un dossier relatif au « dieselgate », lundi, pour un nouveau dépôt de pièces du côté du défendeur, le groupe Volkswagen et D’Ieteren. En 2016, l’organisation de défense des consommateurs Test-Achats a lancé une action collective contre le groupe Volkswagen et D’Ieteren, en vue d’indemniser les propriétaires de véhicules Volkswagen équipés du logiciel qui truquait les résultats des émissions polluantes.

« Volkswagen a apporté de nouvelles pièces au dossier. Un nouveau calendrier de conclusions a donc été établi pour permettre de répondre aux nouveaux arguments avancés », a expliqué Simon November, porte-parole de Test-Achats. « J’espère que nous pourrons plaider à l’automne », a-t-il ajouté. En décembre 2017, le tribunal a jugé recevable l’action en réparation collective lancée par Test-Achats contre le groupe Volkswagen et D’Ieteren. Test-Achats est donc habilité à représenter les utilisateurs de véhicules Volkswagen qui ont été dupés par le constructeur automobile allemand et qui souhaitent être indemnisés. Ce scandale appelé « dieselgate » a révélé, en septembre 2015, que le groupe Volkswagen a utilisé, entre 2009 et 2015, différentes techniques visant à réduire frauduleusement les émissions polluantes de NOx et de CO2 de certains de ses moteurs diesel et essence, lors des essais d’homologation. Quelque 11 millions de véhicules dans le monde sont concernés, pour les marques Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et Porsche, dont environ 300.000 en Belgique. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content