. © Belga

Suicide d’une jeune fille à Gand: ouverture du procès pour attentat à la pudeur contre une mineure

Le Vif

Le procès pour des faits de moeurs commis par deux majeurs et trois mineurs à l’encontre d’une jeune fille de quatorze ans, en mai 2021, s’est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Gand. La victime, âgée de 14 ans, s’était suicidée quatre jours après son agression.

Les deux suspects majeurs doivent répondre d’attentat à la pudeur. Ils avaient initialement été placés sous mandat d’arrêt pour viol, attentat à la pudeur ainsi que prise et diffusion de photos susceptibles de constituer une atteinte à l’intégrité d’une personne. Les trois protagonistes mineurs ont été renvoyés devant le tribunal de la jeunesse pour attentat à la pudeur.

Les faits s’étaient déroulés le 15 mai 2021 dans le cimetière gantois Westerbegraafplaats. La jeune fille avait rendez-vous avec un ami, mais quatre autres jeunes étaient également venus. La victime aurait alors été agressée sexuellement et des images de l’agression auraient été publiées sur les réseaux sociaux. L’adolescente aurait alors vu ces images, ce qui aurait entraîné son suicide quatre jours après les faits.

L’enquête n’a toutefois pas permis de démontrer qu’un viol collectif avait eu lieu dans le cimetière. Un lien direct entre les faits et le suicide de la victime n’a pas non plus été établi. Les plaidoiries se dérouleront le 20 juin.

Partner Content