Steven Van Gucht © belga

Steven Van Gucht: « Omicron sera probablement dominant en janvier ou février »

Au moins 30 cas confirmés du variant Omicron ont été constatés en Belgique, a indiqué vendredi lors de la conférence de presse de Sciensano le porte-parole interfédéral Covid-19 Steven Van Gucht. « Actuellement, Omicron concerne 1 à 2% des contaminations mais le variant sera probablement dominant en janvier ou février. »

Les cas confirmés d’Omicron peuvent être reliés à trois foyers liés à des voyages en Egypte, Turquie, à Dubaï et en République tchèque. « Il y a également un foyer dans une école, pour lequel aucun lien avec un voyage n’a été établi pour l’instant », précise Steven Van Gucht.

Comme dans d’autres pays, tout indique que le variant Omicron progresse, après une longue période où toutes les contaminations étaient causées par le variant Delta. Au Royaume-Uni, où les mesures étaient moins strictes jusqu’il y a peu, on constate que le nombre d’infections au variant Omicron double tous les deux à trois jours, précise le virologue.

Pour Steven Van Gucht, il est encore trop tôt pour dire qu’Omicron est moins virulent que le variant Delta. « Les données d’Afrique du Sud sont encore limitées. Mais l’arrivée de ce variant a semé son lot d’incertitudes et cela renforce la nécessité de stopper la vague provoquée par le variant Delta. »

Partner Content