La moitié des projets du plan de relance wallon ont démarré, assure Elio Di Rupo © belga

Sommet européen Villes et Régions: Di Rupo demande plus d’attention pour les Régions

(Belga) Présent au Sommet européen des Villes et des Régions à Marseille jeudi, le ministre-président wallon Elio Di Rupo y a à nouveau plaidé « pour une prise en compte renforcée des paramètres régionaux dans la mise en ?uvre des politiques européennes ».

« Il est nécessaire de dépasser la prise en compte des seuls indicateurs nationaux dans le cadre de la mise en ?uvre des programmes européens. Dans le cas par exemple de la Facilité pour la Reprise et la Résilience, les indicateurs pris en compte par l’Union européenne sont nationaux. Or, même au sein d’un Etat qui se porte bien, il peut y avoir des régions qui font face à des situations plus difficiles. C’est notamment le cas de la Wallonie », dont l’économie a été frappée de plein fouet par la crise sanitaire et les inondations du mois de juillet, a souligné Elio Di Rupo. « Avec cette logique de prise de compte du seul indicateur national du PIB/habitant, la Wallonie pourrait subir la réduction de l’enveloppe budgétaire belge, alors que son économie a été touchée à des degrés plus importants que l’économie des autres régions belges », a-t-il défendu en plaidant pour que les moyens européens soient concentrés sur les régions qui en ont le plus besoin « et éviter ainsi des effets d’aubaine des régions développées ». « La mise en place d’indicateurs régionaux permettrait de mieux prendre en compte les réalités de chaque région et de mieux répondre aux enjeux de développements économiques auxquels celles-ci font face. La Commission gagnerait à entretenir des relations directes avec les régions afin de mieux prendre en compte leurs besoins réels », a conclu le ministre-président wallon. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content