© Belga

Grève de Ryanair ce week-end: voici les conditions pour demander une indemnisation

Eglantine Nyssen
Eglantine Nyssen Journaliste au Vif

Si votre vol est annulé moins de deux semaines avant le départ, vous êtes en droit de demander (en plus du remboursement du billet) une indemnisation forfaitaire. Le Vif fait le point.

Les pilotes de la compagnie Ryanair en Belgique et en France mèneront une nouvelle action de grève les samedi 23 et dimanche 24 juillet. Les raisons de la nouvelle action sont identiques à celles qui avaient conduit au mouvement mené fin juin. « Les pilotes ont accepté de lâcher 20% de leur salaire pendant la crise, ils attendent désormais de les récupérer. La crise est finie, l’activité est même plus importante qu’avant », rappelle Didier Lebbe, de la CNE. La liste des vols annulés n’est pas encore disponible, mais des perturbations sont attendues.

Vos vacances tant espérées risquent de tomber à l’eau. Si c’est le cas, Charlotte van den Branden de Reeth, porte-parole du SPF Mobilité et Transports explique au Vif ce à quoi les passagers de vols annulés ont droit.

  • Le remboursement de leur vol

Lorsqu’un vol est annulé, qu’il s’agisse d’une annulation de la part de la compagnie ou qu’elle résulte d’une grève, la loi prévoit que la compagnie aérienne est tenue (et ce, quel que soit le prix du billet) d’offrir au passager le choix entre l’acheminement vers sa destination finale par un vol de remplacement (si le transporteur propose au passager un vol à destination d’un aéroport autre que celui initialement prévu, il doit prendre à sa charge les frais de transfert entre l’aéroport d’arrivée et l’aéroport initialement prévu ou une autre destination proche convenue avec le passager); et le remboursement de son billet à condition qu’il renonce à entreprendre son voyage, avec le cas échéant la prise en charge du vol retour vers son point de départ initial (cas d’un vol annulé au départ d’une escale).
La compagnie doit également proposer au passager qui décide d’être acheminé vers sa destination finale des repas et des rafraichissements en suffisance compte tenu du délai d’attente; deux appels téléphoniques (ou télex, fax ou messages électroniques); et si cela s’avère nécessaire, un hébergement à l’hôtel et la prise en charge des transferts entre l’aéroport et le lieu d’hébergement.2. Une indemnisation

  • Une indemnisation

De plus, si cette annulation intervient moins de deux semaines avant le départ, vous êtes en droit de demander (en plus du remboursement du billet) une indemnisation forfaitaire. Le montant de cette compensation forfaitaire dépend de la distance du vol. Elle est de:

  • 250 euro pour un vol de 1500 kilomètres ou moins ;
  • 400 euro pour un vol intracommunautaire de plus de 1500 kilomètres et pour tous les autres vols compris entre 1500 et 3500 kilomètres ;
  • 600 euro pour tous les autres vols.

Réclamations

Lorsque votre vol est annulé ou retardé, il faut d’abord et avant tout prendre contact avec le service clientèle de la compagnie aérienne. Celle-ci vous rembourse généralement d’elle-même (attention, pour l’indemnité complémentaire à laquelle vous avez éventuellement droit en fonction des circonstances, les compagnies ne les versent pas d’emblée, il faut en faire la demande via un formulaire spécifique).

Si celle-ci ne répond pas dans un délai raisonnable (3-4 semaines) ou si vous n’êtes pas d’accord avec sa réponse, vous pouvez alors prendre contact avec le service droits des passagers du SPF Mobilité. Un formulaire est disponible en ligne. Ajoutez-y certainement toutes les pièces et preuves en votre possession (carte d’embarquement, courriers échangés avec la compagnie aérienne,…) et rédigez une courte description des circonstances des faits.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content