SNCB: encore des couacs dans les départs

Michelle Lamensch Journaliste

La SNCB cherche à optimiser la procédure de départ des trains.

Le projet Dice, défaillant et abandonné en 2017, a coûté, selon le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), 12,23 millions d’euros.

Lui a succédé le projet Linda, qui « met l’accent sur l’amélioration de la ponctualité, la business intelligence et l’amélioration de la communication entre les acteurs à bord des trains et à quai, et qui est opérationnel. Seule la transmission du signal de départ doit encore être mise en oeuvre. » La somme dépensée, de 2018 à 2020, s’élève à 2 367 090 euros.

Au printemps dernier, un test a failli mal se terminer: le train était parti avec des portes ouvertes…

Partner Content