Les Scouts inquiets des conséquences de la réforme des rythmes scolaires © belga

Seulement 14 incidents pour 1.084 camps scouts en province de Luxembourg l’an passé

Le Vif

La controverse liée à l’interdiction, par les bourgmestres de quatre communes wallonnes (Florenville, Chiny, Bouillon et Andenne), de l’alcool dans les camps de jeunesse a fait l’objet d’une réunion vendredi entre ministres, gouverneurs et fédérations de mouvements de jeunesse du nord et du sud du pays, a indiqué la ministre francophone Valérie Glatigny.

Cette réunion a d’abord permis de réaliser un état des lieux objectif de la situation en province de Luxembourg en période estivale: en 2020, les services de police ont recensé 25 incidents liés l’alcool sur 1.135 camps situés dans la province de Luxembourg. En 2021, ces mêmes services ont recensé 14 incidents pour 1.084 camps. Soit un taux variant de 1,3% à 2,2%.

   Les Scouts, Les Guides Catholiques de Belgique, la Fédération nationale des Patros, Les Scouts et Guides Pluralistes et les Faucons Rouges ont fait le point sur l’ensemble des initiatives prises ces dernières années ou que les fédérations souhaitent mettre en place pour appréhender la consommation d’alcool lors des camps d’été, « dont l’écrasante majorité se déroule fort heureusement très bien », a souligné Mme Glatigny (MR).

   Formation des animateurs, sensibilisation aux effets de l’alcool, mise sur pied d’un groupe de travail « Jeunesse, alcool et société », outils pédagogiques et procédures de sanctions ont été passés au crible. La mise en place d’une charte des camps a été abordée lors de la Conférence interministérielle Jeunesse. Pour rappel, cette nouvelle instance réunit l’ensemble des ministres issus des différentes entités de notre pays dont les compétences sont en lien avec la jeunesse.

   Un groupe de travail a été mis sur pied et travaillera en collaboration avec les fédérations des mouvements de jeunesse afin de mettre sur pied des mesures complémentaires aux outils existants là où cela s’avère nécessaire. Il a par ailleurs été convenu qu’une réunion annuelle de préparation serait organisée à l’avenir en amont des camps.

   Étaient également présents à cette réunion le ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle (CD&V), le cabinet du ministre wallon des Pouvoirs locaux Christophe Collignon (PS), le gouverneur de la province de Luxembourg Olivier Schmitz et les bourgmestres de Chiny, Florenville et Bouillon.

Partner Content