Sammy Mahdi © Belga

Service d’asile et de migration: lancement de l’audit

L’audit des services d’asile et de migration peut officiellement commencer, après la fin de la procédure publique pour désigner un adjudicataire, a annoncé vendredi le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi. Le marché est attribué à Capgemini Belgium et les résultats de l’audit sont attendus d’ici l’été 2022.

L’audit doit analyser les quatre services qui travaillent dans le cadre de la politique d’asile et de migration: le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA), l’Office des étrangers, Fedasil et le Conseil du contentieux des étrangers. La première partie se concentrera sur l’approche en chaîne, la politique du personnel et la numérisation des services, tandis que le deuxième volet concernera l’organisation interne, la communication et l’échange de données avec le citoyen/migrant et l’optimisation des procédures de séjour.

À l’aide de cet audit, le secrétaire d’État veut raccourcir considérablement les procédures, en traitant les demandes d’asile dans un délai de six mois au lieu d’au moins un an en moyenne actuellement. « Pendant trop longtemps, trop peu d’argent a été investi dans nos services d’asile et de migration », explique Sammy Mahdi. « Il en résulte un arriéré de dossiers relatifs à la migration, des procédures d’asile trop longues et un manque de numérisation et de coopération entre les différentes administrations. La crise actuelle de l’accueil prouve également qu’à l’avenir, nous devrons travailler plus efficacement dans différents domaines afin de traiter plus rapidement les demandes d’asile et d’augmenter les sorties du réseau d’accueil. »

L’audit doit y contribuer, tout comme le recrutement en cours de 700 collaborateurs supplémentaires et la rédaction d’un Code de la migration.

Partner Content