Salmonelle dans des produits Barry Callebaut: une livraison depuis la Hongrie à l’origine de la contamination

Le Vif

Barry Callebaut a établi, sur base d’une enquête interne et des tests de laboratoires externes et indépendants, qu’un lot de lécithine contaminée était à l’origine de la contamination par la salmonelle, indique-t-il mardi dans un communiqué.

Selon l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, l’entreprise productrice de ce lot contaminé est hongroise. Il a été emmené à l’usine de Wieze par une entreprise tierce.

« Aucun des deux noms ne sera communiqué tant que l’enquête sur la source de la contamination est en cours. Nos conclusions ont été transmises à l’Afsca dans le cadre de notre coopération transparente et constructive avec cette dernière », commente Korneel Warlop, porte-parole de Barry Callebaut.

Ce développement est une avancée importante pour Barry Callebaut dans la détermination de la responsabilité finale liée à cette contamination.

L’Afsca indique de son côté que le lot est issu d’un producteur de lécithine de soja basé en Hongrie. L’Agence a dès lors envoyé un avertissement via le système européen RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed), selon sa porte-parole Hélène Bonte.

La production du fabricant belgo-suisse de chocolat a été mise à l’arrêt jeudi dernier après détection de la présence de salmonelle dans un lot. Toutes les barres chocolatées ayant été produites après le samedi 25 juin ont été bloquées dans la foulée.

Cela n’a pas empêché Neuhaus, client de Barry Callebaut, de devoir suspendre sa production et détruire 80 tonnes de chocolat, comme le déplorait son CEO Ignace Van Doorselaere dans la DH.

Partner Content