© Belga

Roger Beukels, le « monstre sanguinaire » des tueurs du Brabant ?

Thierry Denoël
Thierry Denoël Journaliste au Vif/L'Express

Toujours non résolues depuis les années 1980, les tueries du Brabant font décidément couler beaucoup d’encre, ces dernières années. Dans un nouveau livre (1), le journaliste flamand Guy Bouten tente de nouvelles révélations. Intéressant, mais à lire avec prudence.

Roger Beukels, de Bruges, était le « monstre sanguinaire » du gang de Nivelles, à ne pas confondre avec « le géant ». Il avait eu une formation militaire, avant de combattre comme mercenaire en Afrique où il a effectué des missions secrètes, en Libye, Angola, Afrique du Sud. Sans doute psychopathe, proche du Westland New Post (groupuscule d’extrême droite flamande), il aurait tué de nombreuses personnes et était fier de ses crimes. Mais son dossier judiciaire aurait disparu. Alcoolique et gros fumeur, il est mort d’un cancer du poumon et son corps a été incinéré, au début des années 1990. . Lui et les autres tueurs du BW étaient dirigés, sur le plan logistique, par Madani Bouhouche, cet ex-gendarme longtemps soupçonné d’être impliqué dans les tueries des Delhaize qui ont fait 28 morts. Voilà ce qu’affirme Guy Bouten dans son dernier bouquin et dans une interview qu’il accorde à Knack.

Bouten affirme aussi que Bouhouche, qui est décédé accidentellement en 2016 dans la Pyrénées où il vivait reclus, n’est peut-être… pas mort. Son corps a été retrouvé avec le visage écrasé par un arbre qu’il était en train de scier. Sa famille a choisi de l’incinérer rapidement. Une enquête judiciaire française avait conclu à un accident. Une commission rogatoire belge avait été dépêchée sur place. Mais Bouten, qui a mis la main sur le manuscrit des mémoires que Bouhouche a rédigé lors de son procès pour le meurtre du trafiquant d’armes Juan Mendez, pense qu’il pourrait, malgré tout, être toujours vivant quelque part en Espagne.

Que penser de ces nouvelles révélations ? Guy Bouten a parcouru le monde et rencontré un tas de personnes impliquées de près ou de loin dans ce dossier le plus énigmatique de l’histoire judiciaire belge. Cet investigateur a déjà publié deux livres fouillés sur les tueries du Brabant, dans lesquels il avance plusieurs pistes et certitudes, mouille la CIA, la Sûreté de l’Etat, le BND (Bureau national des drogues), etc., sans apporter de preuves matérielles, ce qui lui a valu des poursuites pour diffamation et même une condamnation, en 2011, suite à une plainte de l’ancien truand Philippe De Staerke, inculpé pour l’attaque du Delhaize d’Alost en 1987 avant de bénéficier d’un non-lieu. Bouten, 73 ans, a travaillé pendant quinze ans comme journaliste à la VRT qui l’a licencié à la suite d’une histoire trouble avec une prostituée et son proxénète lors d’une enquête sur le milieu albanais.

Bouten jette donc un nouveau nom en pâture, celui de Roger Beukels. Il dit être certain à 100 % qu’il s’agit d’un des tueurs du Brabant : le « sanguinaire ». A prendre avec des pincettes, d’autant que ces dernières années, les révélations sur la bande de Nivelles se sont succédées, en particulier sur « le géant ». En vain. Le nom de Michel Libert, ancien militaire proche du WNP, longtemps soupçonné par les enquêteurs, a refait surface, puis celui de Christiaan Bonkoffsky ancien gendarme, originaire d’Alost, décédé il y a deux ans et qui ressemblait au portrait robot de la célèbre affiche des tueurs. Récemment un informateur, spécialisé dans les affaires de terrorisme, aurait signalé à la justice que « le géant » était en prison à l’étranger et qu’il allait bientôt sortir…

Bref, même si l’enquête judiciaire toujours en cours semble avoir renoué avec la piste de l’extrême droite, le dossier des tueries du Brabant est encore loin d’être résolu. Le sera-t-il un jour ? Entre investigations sérieuses, espoirs et fantasmes, il est difficile de se faire une idée. Pour les familles des victimes, toujours en attente d’une réponse, cela doit être éprouvant à vivre.

(1) Bouhouche, Beijer, Beukels en de anderen, par Guy Bouten, éditions Kr!tak.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content