Année orageuse pour l'animateur vedette. © BRUNO FAHY/belgaimage

Rétro 2018: Stéphane Pauwels, l’embrouille

Pierre Havaux
Pierre Havaux Journaliste au Vif

Coup de tonnerre dans le firmament médiatique, brutalement privé d’une de ses plus brillantes étoiles : l’été est meurtrier pour Stéphane Pauwels, pris dans les filets de la justice.

Interpellé le 28 août, l’animateur qui fait tourner les têtes à la télé  » tombe  » pour une sombre affaire de vol avec violence commis à Lasne une nuit de mars 2017, au domicile de l’ex- petit ami de sa compagne de l’époque.

Le quinquagénaire à la langue bien pendue aurait été  » trahi  » par ses échanges de sms compromettants avec un ami, supposé protagoniste du home-jacking. Pas de mort d’homme sur la conscience du consultant sportif, qui n’aurait fait qu’envoyer l’adresse de Lasne par sms, à la demande de sa compagne. Mais une sale embrouille tout de même, peut-être mue par désir de vengeance amoureuse.

Pauwels dans les ennuis plonge son employeur dans l’embarras. RTL-TVI n’a d’autre choix que de se passer provisoirement des services de son animateur chéri. La marque Pauwels, c’était devenu du lourd dans les audiences de la chaîne privée dopées par Les Orages de la vie, Steph fait le job ou Police de la route. Inculpé, en libération conditionnelle, Steph fait pour le moment  » le job  » auprès du ministre des Classes moyennes, Denis Ducarme (MR), qui fait appel à ses lumières pour assainir le milieu des agents de joueurs de foot.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content