Le roi Philippe et la reine Mathilde en visite officielle en RDC début mars © belga

Report de la visite royale en République Démocratique du Congo en raison de l’invasion de l’Ukraine

Le Vif

Suite à la situation en Ukraine, le roi Philippe et la reine Mathilde ont décidé de reporter la visite royale en RDC « à une date ultérieure ».

Le Palais royal a annoncé lundi le report de la visite du roi Philippe et de la reine Mathilde en République démocratique du Congo (RDC), programmée du 6 au 10 mars prochains, en raison de la situation critique générée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« En raison de l’invasion de l’Ukraine et de la crise qu’elle génère, il a été décidé, en étroite concertation avec S.E. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo (RDC), de reporter la visite de Leurs Majestés le Roi et la Reine prévue en RDC du 6 au 10 mars prochain à une date ultérieure« , a indiqué le Palais dans un communiqué. Cette visite, à l’invitation du président Tshisekedi, était prévue en compagnie du Premier ministre Alexander De Croo, de la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès et de la ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir.

Il doit s’agir de la première visite royale en RDC depuis celle du roi Albert II pour le 50e anniversaire de l’indépendance de l’ex-Congo belge en 2010. Son report est le troisième consécutif, après de premiers reports en 2020 et 2021 pour raisons sanitaires. Ce mardi, le Roi se rendra à l’état-major de la Défense à Evere pour être briefé sur la situation en Ukraine. Il sera accompagné de M. De Croo, de Mme Wilmès et de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder. La Belgique figure parmi les pays de l’UE qui fournissent des armes à l’Ukraine et appuient le redéploiement de l’OTAN à ses frontières orientales.

Partner Content