RDC: MSF annonce la fermeture de deux sites en Ituri après des violences © belga

RDC: MSF annonce la fermeture de deux sites en Ituri après des violences

(Belga) L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé lundi la fermeture de deux de ses dispositifs dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), quatre mois après un assaut contre l’un de ses convois.

L’ONG a déploré lundi l’absence de garanties de sécurité et qu’aucune investigation n’ait été lancée. En octobre dernier, deux membres de MSF avaient été grièvement blessés par balles. Dès le lendemain, l’organisation avait appelé publiquement les parties à condamner fermement cette attaque et à s’engager à honorer le droit international humanitaire (DIH). Elle demandait aussi aux autorités d’ouvrir des investigations, toujours pas menées actuellement. « Cette situation est intenable », a affirmé lundi le responsable des programmes de MSF pour la RDC. Les menaces sont trop élevées pour l’organisation. Cette décision « va avoir des conséquences désastreuses » pour la population, a-t-il ajouté. MSF continuera à apporter une assistance humanitaire dans d’autres territoires en Ituri où l’organisation est présente depuis plusieurs années. Et pour les sites fermés, depuis lesquels elle a pu aider plus de 470.000 personnes, des donations de médicaments et de matériel médical sont prévues. Plus largement, MSF dénonce de nombreuses violations contre les dispositifs humanitaires et médicaux dans le pays. Le personnel de l’ONG en RDC protestera mercredi contre cette situation. Les provinces instables du Nord-Kivu et de l’Ituri sont placées depuis le mois de mai dernier sous un « état de siège » instauré par le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Cette mesure n’a toutefois pas permis de mettre fin aux violences commises par de multiples groupes armés, pas plus que la présence de l’ONU depuis plus de vingt ans. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content