© belga

Quarantaine et test: début mars, tout pourrait changer

Noé Spies
Noé Spies Journaliste au Vif

Si nous passons au code jaune en mars, la stratégie de test devra être revue, selon le commissaire Corona Pedro Facon, qui veut mettre un coup de frein au testing de masse. La politique actuelle de quarantaine deviendrait dès lors obsolète et une nouvelle approche pourrait être mise en place.

Si la baisse actuelle des chiffres Covid se poursuit sur la même cadence, nous pourrions déjà passer au code jaune du baromètre durant la première quinzaine de mars. C’est le message qu’a fait passer le commissaire corona Pedro Facon lors du dernier Comité de consultation. Dans ce cas, presque toutes les mesures seront levées, y compris le port du masque et le Covid Safe Ticket.

La fin du testing de masse?

Dès lors, est-il toujours judicieux de tester massivement? La semaine dernière, 500.000 tests ont été effectués en Belgique. C’est beaucoup, même si ce nombre a chuté par rapport à la semaine précédente (800.000 tests). Selon Pedro Facon, ce testing massif n’a plus lieu d’être. D’une part parce que les tests sont extrêmement coûteux. Les PCR coûtent environ 3 millions d’euros par jour par jour au gouvernement. Le prix d’un test revient ainsi plus cher aux autorités qu’une dose de vaccin.

Si l’on réduit drastiquement le nombre de tests quotidiens, comment dès lors avoir une idée de la situation épidémiologique dans le pays ? Pedro Facon suggère à ce sujet une surveillance de la propagation du virus sur base d’échantillons aléatoires auprès de plusieurs médecins généralistes et hôpitaux.

Symptômes: la nouvelle référence

Le fait que beaucoup moins de tests soient effectués, même chez les personnes réellement infectées, a bien sûr des conséquences. La notion de contact (à risque) n’aura alors plus beaucoup de sens, car beaucoup moins d’informations seront disponibles sur qui est exactement infecté.

La politique actuelle de quarantaine et d’isolement devra également être ajustée. Actuellement, toute personne qui présente des symptômes Covid peut recevoir un test PCR gratuit. Si le nombre de tests est drastiquement réduit, des personnes malades ne sauront pas avec certitude si elles ont oui ou non le coronavirus. Il pourrait alors être décidé que la quarantaine s’achève dès la disparition des symptômes. Cela pourrait donc signifier que ceux qui sont rétablis après trois jours peuvent sortir de chez eux. « Nous devons évoluer vers une approche ‘si vous êtes malade, restez à la maison' », précisait Pedro Facon au dernier Codeco.

Positif avec autotest: que faire?

Mercredi, les ministres de la Santé effectueront un passage en revue complet, lors de la CIM Santé, durant laquelle des questions majeures seront évoquées : quid des tests, de la recherche des cas contacts, de la quarantaine et du formulaire de localisation des passagers (PLF) pour les voyages à l’étranger, etc.

La question est aussi de savoir ce qu’il faut faire avec les personnes dont le test est positif suite à un autotest. Le virologue Steven Van Gucht demande que cette catégorie de personnes soit toujours invitée à rester chez elle. « Si vous êtes porteur d’un virus et que vous en êtes conscient, cela me semble logique. » Pour Pedro Facon, ces détails doivent encore être approfondis. Il se dit en tout cas en faveur d’une focalisation sur l’autotest.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content