© Belga

Pour Yvan Mayeur, les banques méritent une bonne grève

Le cinquantième anniversaire des grandes grèves de 1960 remet à l’ordre du jour la question des moyens légitimes pour exprimer son mécontentement.

« Le choix de paralyser un pays, et d’utiliser cette arme-là dans le rapport de force contre le pouvoir est-il encore pertinent aujourd’hui ? C’est pour moi une interrogation permanente », avoue le socialiste Yvan Mayeur, député fédéral et président du CPAS de Bruxelles. Tout en livrant un embryon de réponse personnelle.

« Je ne vois plus tellement la pertinence d’un tel mouvement à l’échelon belge. Mais la grève générale reste une arme syndicale et politique légitime. » Pour Yvan Mayeur, le comportement des banques justifierait d’ailleurs d’y recourir… « Nous sommes en train de faire payer à nos populations le hold-up des banques et les magouilles financières commises pendant des années, et qui continuent de plus belle. C’est honteux ! Cela mérite une grève, une réaction populaire d’envergure comme celle de 1960. Je n’appelle pas à la grève générale, mais je ne serais pas choqué si cela arrivait. » Une nuance : le député précise que ce soulèvement n’aurait de sens qu’au niveau européen.

F.B.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content