Zuhal Demir © Belga

Zuhal Demir veut renforcer les contrôles sur le désamiantage

Le Vif

Elle a interpellé le ministre fédéral du Travail, Pierre-Yves Dermagne (PS) à ce sujet dans un courrier.

Les compétences en matière de désamiantage relèvent tant du niveau flamand que du niveau fédéral. Ainsi, la démolition et la collecte d’amiante sur les chantiers installés en Flandre est une compétence flamande. Alors que la surveillance des conditions de travail lors de l’évacuation des déchets est une responsabilité fédérale, tout comme le contrôle des laboratoires qui testent l’amiante. Et c’est justement avec ce dernier que le bât blesse, a souligné Mme Demir (N-VA) dans un communiqué.

Selon elle, les chiffres fournis par l’Office flamand des déchets (OVAM) démontrent que les contrôles sont insuffisants sur de nombreux chantiers de désamiantage. Et les laboratoires reconnus chargés d’analyser l »amiante sont également insuffisamment contrôlés, assure la ministre nationaliste.

Elle a donc adressé une lettre à M. Dermagne (PS), dans laquelle elle demande notamment une rencontre avec les services compétents des deux niveaux de pouvoir pour envisager un renforcement des contrôles sur le désamiantage. Tous les chantiers professionnels concernés par l’amiante doivent être enregistrés auprès du fédéral. Mais dans la pratique, cela est à peine vérifié, voire pas du tout, a souligné Mme Demir. Elle cite en exemple une action exceptionnelle, menée récemment conjointement par la ville d’Alost et le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, en collaboration avec l’OVAM, durant laquelle 48 des 51 chantiers contrôlés ont été jugés en infraction.

Le gouvernement dispose depuis des années d’un plan d’élimination de l’amiante dans la construction d’amiante qui doit faire de la Flandre une région sans amiante d’ici 2040.

Partner Content