Sammy Mahdi © Belga

Pourquoi la vie sentimentale de Sammy Mahdi fait couler de l’encre en Flandre

Celine Bouckaert
Celine Bouckaert Journaliste au Vif

Trois mots, un cœur rouge, et une photo: il n’en fallait pas plus au président du CD&V Sammy Mahdi pour officialiser sa relation avec la députée Nawal Farih, également membre du CD&V. Pour les analystes, l’annonce pourrait bien avoir des conséquences politiques.

« Dat is ze » (la voici) annonçait le président du CD&V sur Instagram, une phrase accompagnée d’une photo de lui et sa compagne Nawal Farih. Sammy Mahdi, le Barack Obama de l’Aldi, comme il se surnomme lui-même, a été élu président des chrétiens-démocrates flamands le 25 juin dernier. Seul candidat à la succession de Joachim Coens à la tête du parti, Sammy Mahdi occupait le poste de secrétaire d’État à l’Asile et la Migration depuis 2020.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Quant à Nawal Farih, elle a démarré sa carrière comme secrétaire privée du ministre flamand du Bien-Être Jo Vandeurzen (CD&V) avant d’être élue députée fédérale et conseillère communale à Genk. Considérée comme une coming lady du CD&V, Nawal Farih est pressentie pour être tête de liste au Limbourg aux élections de 2024.

« À la Chambre, Nawal Farih incarne la voix sociale. Cela suscite la jalousie silencieuse de certains collègues du parti, qui font remarquer que rien de ce qu’elle dit ne va à l’encontre des sensibilités islamiques. En effet, elle soutient, entre autres, les femmes enceintes et les familles avec enfants, et prône un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Elle décrit sa famille comme ‘une famille CD&V type’. Les Farih sont musulmans. Justement », résume notre confère de Knack.

Favoritisme

Si Nawal Farih est effectivement nommée tête de liste au Limbourg, Sammy Mahdi pourrait bien se voir accusé de favoritisme, même si elle était déjà en pole position avant sa relation avec le président du parti. Comme l’écrit De Standaard, le président du CD&V de l’époque Joachim Coens voyait en Wouter Beke et Nawal Farih un duo de rêve capable de sauver les meubles pour le parti au Limbourg.

Entre-temps, Wouter Beke a dû démissionner de son poste de ministre flamand du Bien-être et le dernier baromètre politique de La Libre Belgique et de la RTBF crédite le CD&V à moins de 10%. Cependant, si le CD&V reprend du poil de la bête aux élections de 2024 et entre dans un gouvernement, c’est Sammy Mahdi qui, en tant que président de parti, devra nommer les ministres, et à en croire notre confère de Knack, on prêterait bel et bien une telle ambition à Nawal Farih. Là encore, Sammy Mahdi risque de susciter des grincements de dents au sein de son parti.

Sammy Mahdi et Nawal Farih sont loin d’être le seul couple issu du sérail politique belge. Au PS, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder vit avec le bourgmestre de Tournai Paul-Olivier Delannois. À l’époque, le mariage de Sophie Pécriaux (PS) et Rik Daems (VLD) avait fait couler beaucoup d’encre. Et à la N-VA, le chef de groupe à la Chambre Peter De Roover et l’échevine anversoise Els Van Doesburg ont annoncé leurs fiançailles sur Instagram.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content