© Belga Images

Jo Brouns devient ministre flamand de l’Economie, de l’Emploi, de l’Agriculture

Le Vif

Le parlementaire flamand Jo Brouns, bourgmestre de Kinrooi dans le Limbourg, deviendra le nouveau ministre du CD&V au sein du gouvernement flamand, héritant de l’Économie, de l’Innovation, de l’Emploi, de l’Économie sociale et de l’Agriculture.

Il reprend ainsi le portefeuille de Hilde Crevits, qui reste vice-ministre-présidente mais remplace quant à elle Wouter Beke en reprenant ses compétences du Bien-être, de la Santé publique, de la Famille et de la Lutte contre la Pauvreté.

Le conseil du parti a approuvé cette proposition à 87% des voix, selon le président des chrétiens démocrates flamands, Joachim Coens. Ces changements font suite à la décision de Wouter Beke de quitter son poste de ministre.

Jo Brouns, 47 ans, est licencié en criminologie de la KULeuven.

« En ce qui concerne le travail et l’économie, je veux faire ce que fait tout entrepreneur en Flandre: travailler très dur », a déclaré le nouveau ministre.

Qui est Jo Brouns, le nouveau ministre au sein du gouvernement flamand ?

Né en 1975, le bourgmestre de Kinrooi, dans le Limbourg, est licencié en criminologie de la KULeuven.

Entre 2000 et 2002, il a travaillé comme analyste dans ce domaine auprès de la ville de Genk.

Aux élections provinciales de 2006, il est élu membre du conseil provincial pour le Limbourg.

En 2018, entamant son troisième mandat au sein de l’organe, il en devient le vice-président.

Jo Brouns a, en outre, fait ses armes dans les cabinets de plusieurs ministres CD&V. Il fut collaborateur de Jo Vandeurzen de 2007 à 2008, puis de Steven Vanackere entre 2008 et 2009, avant de retrouver Jo Vandeurzen de 2009 à 2019.

En 2013, il ceint l’écharpe maïorale de Kinrooi, succédant à son père Hubert qui, 16 ans durant, fut le bourgmestre de cette commune limbourgeoise.

En 2019, il succède à Jo Vandeurzen au Parlement flamand.
Marié, Jo Brouns est père de trois enfants

Sur le difficile dossier de l’azote, M. Brouns a assuré qu’il jettera un regard critique quant à l’enquête publique en cours: « Je suis un politique très loyal, mais nous allons examiner la situation d’un œil critique, en fonction des résultats de l’enquête publique, et si des mesures doivent être prises, elles le seront. »

« Il n’est pas dans ma nature de changer de responsabilités à mi-parcours d’une législature », a pour sa part déclaré Mme Crevits. « Je ne l’ai jamais fait, mais les moments exceptionnels exigent des décisions exceptionnelles », a-t-elle ajouté.

 Le CD&V donnera plus d’informations mardi, lors d’une conférence de presse.

Partner Content