José Happart

José Happart en a définitivement fini avec la justice

Le Vif

José Happart a été définitivement relaxé après que la Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi du procureur général qui entendait s’opposer à l’abandon des poursuites en raison de la prescription de l’action publique déclarée en décembre 2021 par la cour d’appel de Liège

C’est donc la fin d’une procédure de 13 ans à l’encontre de l’ancien président du conseil d’administration de Liège Airport inculpé en 2009 pour corruption, trafic d’influence et faux en écriture publique au côté de deux autres personnes. Condamné en 2020 à huit mois de prison avec sursis assortis d’une légère amende par le tribunal correctionnel de Liège, José Happart avait fait appel de sa condamnation, tout comme son amie et un entrepreneur, également condamnés dans ce dossier. En décembre 2021, la cour d’appel de Liège a finalement prononcé l’extinction des poursuites, par prescription.

Partner Content