François Desquesnes (cdH) © Belga

Pas d’indexation prévue pour les travailleurs APE en Wallonie

Le Vif

En décortiquant l’ajustement budgétaire qui est au menu, cette semaine, des commissions du parlement wallon, « nous avons vu nos craintes confirmées: il n’y a rien de prévu pour une indexation des travailleurs APE alors que le gouvernement, lui, s’auto-indexe de 3,83% par rapport à ce qui était prévu à l’initial 2022 », dénonce, lundi, le chef de groupe des centristes au parlement régional, François Desquesnes.

Les APE (Aides à la promotion de l’emploi), ce sont 60.000 travailleurs et 5.000 employeurs dans les secteurs de la petite enfance, de l’aide à la personne, de la culture ou encore des pouvoirs locaux. « Pas la moindre indexation n’est prévue pour eux, ce qui aura pour conséquence soit une réduction des salaires de ces travailleurs; soit une réduction des services proposés à la population », souligne le député des Engagés.

Selon ce dernier, 48 millions d’euros auraient été nécessaires pour indexer de 3,83% la dotation APE pour 2022. « Nous allons interroger tous les ministres régionaux en commission pour voir s’ils comptent compenser cette non-indexation mais nous connaissons déjà la réponse puisque rien n’est inscrit dans les documents que nous avons analysés », ajoute François Desquesnes.

Les Engagés déposeront également un amendement budgétaire, ce mardi, en commission de l’Emploi pour défendre le transfert de ce qu’ils identifient comme des « dépenses inutiles » vers le secteur associatif et les pouvoirs locaux.

« L’indexation, c’est pour tout le monde ou ce n’est pour personne », conclut le député centriste.

Partner Content