Ben Segers © Belga

Crise de l’accueil: le CGRA a pris moins de décisions qu’annoncé

Le député fédéral Ben Segers s’interroge sur la différence entre le nombre de décisions prises par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) et les prévisions annoncées, dans le cadre de la crise de l’accueil.

Le député fédéral Ben Segers (Vooruit) s’est interrogé mercredi en commission de l’Intérieur de la Chambre sur le nombre de décisions prises par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA), pointant une différence entre les demandes réellement traitées et les prévisions annoncées il y a quelques mois. « Il s’agit d’une énorme différence et cela a des conséquences gigantesques pour le réseau d’accueil« , a pointé le député. En mars de cette année, il était annoncé un nombre de 3.100 décisions pour 3.800 personnes d’ici septembre ou octobre. En juin, le nombre de décisions ne s’élevait qu’à 2.500 et celui-ci a même quelque peu diminué durant l’été.

« Cela a des conséquences importantes sur votre politique », a estimé M. Segers. « Ces milliers de places par mois pourraient être un point de bascule, car les flux sortants seraient plus importants que les flux entrants. » « Vous avez tout à fait raison », a répondu la secrétaire d’État à l’Asile et la migration Nicole de Moor, précisant toutefois que les décisions pour mille personnes n’équivalaient pas nécessairement à mille places libérées dans le réseau d’accueil. Il existe en effet une période transitoire pour les personnes dont la demande est reconnue et une procédure de recours auprès du Conseil du contentieux des étrangers.

« Ces deux organes indépendants doivent prendre davantage de décisions. Nous devons voir du point de vue politique comment nous pouvons rendre cela possible. » Selon Nicole de Moor, le nombre de décisions prises par le CGRA est déjà plus élevé qu’auparavant. Mais, ces derniers mois, le nombre d’agents était inférieur aux prévisions.

Toutefois, une vingtaine de nouvelles personnes arriveront en octobre et d’ici la fin de l’année, les agents arrivés mi-2023 seront pleinement formés. Cela représentera un total de 250 personnes. Selon les prévisions actuelles, le CGRA pourrait prendre environ 11.000 décisions entre septembre et la fin de l’année.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Contenu partenaire