© Christophe Ketels/Belgaimage

Peu de mosquées wallonnes et bruxelloises publient leurs comptes

Les ASBL sont tenues de déposer leurs comptes au greffe du tribunal de commerce, y compris les mosquées. Mais les ASBL des mosquées wallonnes et bruxelloises sont très peu nombreuses à s’acquitter de cette obligation légale, rapportent les journaux Sudpresse, vendredi.

Le dossier de la Grande Mosquée, notamment, ne comporte aucun compte, a constaté Sudpresse au greffe du tribunal de commerce de Bruxelles. Sudpresse a ensuite vérifié le statut des autres mosquées en Wallonie et à Bruxelles, en se basant sur la liste des mosquées reconnues par l’Exécutif des musulmans et sur les numéros de registre avec lesquels elles sont inscrites auprès de la Banque nationale.

Sur la vingtaine de mosquées et d’organismes religieux bruxellois, 13 disposent effectivement d’un dossier. Les autres sont aux abonnés absents, notamment les mosquées Al Moutaquine, Attadamoun et Badr de Molenbeek.

Pour ce qui est des 13 « bons élèves », dans de nombreux cas, leur dossier ne contient aucun compte annuel. « C’est vraiment très compliqué de déterminer le flux financier et les activités réelles de ces organismes », a déclaré le député fédéral cdH Georges Dallemagne aux quotidiens. « La transparence pose problème. »

Partner Content