Pays-Bas: les partis locaux ont le vent en poupe aux élections municipales

(Belga) Lors des élections municipales aux Pays-Bas, les partis locaux ont à nouveau pris de l’ampleur emportant 36,4% des voix, ressort-il des résultats électoraux préliminaires après le dépouillement de 98,5% des bulletins de vote dans la nuit de mercredi à jeudi, selon l’agence de presse ANP.

Les élections municipales de 2018 avaient déjà donné lieu à une victoire des partis locaux, qui avaient alors été plébiscités à hauteur de 32,3%. Dans environ trois quarts des communes néerlandaises, les pouvoirs locaux ont été gouvernés par des partis qui n’avaient pas d’équivalent à l’échelon national. Lors de ce scrutin, parmi les partis nationaux, le VVD de centre droit, parti du Premier ministre Mark Rutte, engrange à ce stade 11,5% des voix, ce qui constitue un recul, en comparaison avec les 13% obtenus en 2018. Le CDA de centre droit est aussi en deçà des attentes, les chrétiens-démocates passant de 13,4% en 2018 à 11,2% lors de ce scrutin. Les socialistes du SP seraient aussi en retrait. Les autres partis nationaux comme D66, PvdA, GroenLinks, ChristenUnie et DENK restent relativement stables. L’extrême droite ne semble pas être en bonne posture, le PVV et le Forum voor Democratie enregistrant un recul, ce dernier obtenant même moins de 10 sièges. Le scrutin local néerlandais redistribuent environ 8.200 mandats dans 333 communes. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content