La Louviere Mayor Jacques Gobert talks to the press at the mourning register following the accident with the car that ran into a group of carnivalists on Sunday morning 20 March, in Strepy-Bracquegnies, near La Louviere (Hainaut), Monday 21 March 2022. Six people have died, ten are severely injured and another 27 are lightly injured. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

« Pas plus d’insécurité à La Louvière qu’ailleurs »

Le Vif

« Il n’y a pas plus d’insécurité à La Louvière que dans d’autres villes wallonnes », a tenté de convaincre vendredi le bourgmestre Jacques Gobert, qui a l’impression que sa ville est victime d’une campagne de dénigrement depuis qu’un meurtre au couteau y a été commis lundi dernier.

Les chiffres des faits avec violence à La Louvière entre 2017 et 2021 sont globalement en baisse (-12%), ont souligné les autorités.

   Les coups et blessure (-23,6%), vols avec violence (-45,1%), vols dans les habitations (-40,8%) ou encore les faits de stupéfiants (-13,3%) ont nettement diminué.

   Dans le même temps, les extorsions et hold-ups (+75%), ainsi que les viols et attentats à la pudeur (+54,4 %) ont explosé.

   Plus récemment, les faits de violence ont eux aussi connu une augmentation, de 4,1% entre 2020 et 2021. Les coups et blessures (+13,3%), extorsions et hold-ups (+122,7%) et les vols dans les habitations (+17,7%) ont progressé. Les faits liés aux stupéfiants sont par contre en baisse (-30,4%), de même que les vols avec violence (-3,8%).

   « Plusieurs faits se sont accumulés dernièrement, dont le plus récent qui trouve son origine dans un conflit entre personnes », reconnaît M. Gobert.

   Le bourgmestre louviérois déplore les difficultés de recrutement rencontrées par sa zone de police. « Nous donnons les moyens à la zone, dont 90% du budget est consacré au personnel, mais il n’est pas possible de recruter. Nous lançons un appel au fédéral dans cette optique. »

Partner Content