Pas de signes de « réel sérieux » de Moscou dans les négociations

(Belga) Les États-Unis doutent encore du « réel sérieux » de la Russie dans les négociations avec l’Ukraine, a affirmé mardi le secrétaire d’État américain Antony Blinken après l’annonce d’avancées dans les discussions entre Kiev et Moscou à Istanbul.

« Je n’ai rien vu qui puisse suggérer qu’il y a un véritable mouvement parce que nous n’avons pas vu de signes de réel sérieux de la part de la Russie », a déclaré M. Blinken lors d’une conférence de presse au Maroc. « Mais si l’Ukraine considère qu’il y en a (du mouvement), c’est bien et nous soutiendrons cela », a toutefois nuancé le diplomate américain. La Russie a promis mardi de « radicalement » réduire son activité militaire en direction de Kiev et Tcherniguiv en Ukraine, après des pourparlers russo-ukrainiens « substantiels » à Istanbul. « Il y a ce que dit la Russie et ce que fait la Russie. Nous nous concentrons sur ce qu’elle fait », a avancé M. Blinken, estimant que les Ukrainiens négocient avec « un pistolet littéralement sur leurs têtes ». « Ce que fait la Russie, c’est de continuer à brutaliser l’Ukraine et sa population, c’est le cas au moment où nous parlons », a insisté Antony Blinken, à l’issue d’un long entretien avec son homologue marocain Nasser Bourita. Le secrétaire d’État a exhorté la Russie à « mettre fin à son agression maintenant et à retirer ses troupes ». (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content