De Croo © Belga

Pas d’accord sur la réforme des pensions au kern

Le Vif

La réunion du comité ministériel restreint (kern) de samedi matin n’a pas été décisive pour la réforme des pensions. Les ministres présents ont parcouru les propositions et les ont affinées sur le plan technique, a-t-on appris auprès de l’entourage du Premier ministre. Une autre réunion pourrait avoir lieu lundi soir.

Le kern s’est réuni samedi à partir de 9h autour de la réforme des pensions. Quatre éléments sont sur la table: les conditions d’accès à la pension minimum; la réintroduction du bonus pension; un système de pension à temps partiel; et des mesures pour améliorer les droits à la pension des femmes – défavorisées en raison du recours plus fréquent aux temps partiels par les travailleuses.
La réunion de samedi n’a pas permis d’aboutir à un accord. Pour des raisons d’agenda, le kern s’est dissous peu avant 13h30.

Toutes les propositions ont été discutées et affinées, ce qui doit permettre aux groupes de travail intercabinets de remettre l’ouvrage sur le métier, indique l’entourage du Premier ministre Alexander De Croo. Si ces travaux sont suffisamment avancés, une nouvelle réunion pourrait avoir lieu lundi soir.
Le Premier ministre avait indiqué précédemment qu’il préférait voir la réforme des pensions aboutir avant le 21 juillet.

Un timing également avancé par la ministre des Pensions, Karine Lalieux (PS) selon qui l’objectif reste de finaliser un accord avant le 21 juillet pour un premier passage en conseil des ministres avant la trêve estivale.
Par ailleurs, selon l’entourage de la ministre, la réunion de ce samedi s’est déroulée dans un climat constructif, le kern passant en détails sur toutes les propositions actuellement sur la table. Ces dernières ont été affinées, une liste de questions techniques a été dressée et renvoyée en intercabinet qui reviendra avec des réponses. A charge ensuite pour le conseil des ministres restreint de se remettre à la tâche sur base des informations reçues.

La secrétaire d’État au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) a pour sa part insisté sur la soutenabilité de la réforme. « C’est important si nous voulons promettre une pension à des personnes qui ont travaillé dur toute leur vie », a-t-elle déclaré samedi devant les caméras des journaux télévisés de la VRT et de VTM. Selon Eva De Bleeker, le gouvernement a demandé au Bureau du Plan de calculer l’effet à court et à long terme des différentes mesures.

Partner Content