Obligation vaccinale des soignants: les syndicats se rendent devant la Chambre

(Belga) La CSC et la FGTB se sont rendues mardi matin devant la Chambre, rue de Louvain à Bruxelles, pour interpeller les membres de la commission Santé, qui se réunissaient à 10h00 avec, à l’ordre du jour, le projet de loi du gouvernement concernant l’obligation vaccinale des soignants. Le sujet a toutefois été reporté.

Une soixantaine de militants et militantes étaient présents. La mobilisation s’est passée dans le calme, ponctuée de nombreux discours des représentants syndicaux, disant tout le mal qu’ils pensaient de ce projet de loi. Il est interdit de manifester devant la Chambre, qui fait partie de ce que l’on appelle la zone neutre. La police, présente, a cependant toléré l’action, qui s’est terminée vers 10h30. Pour les syndicats, interdire à des soignants d’exercer parce qu’ils ont fait le choix de ne pas se faire vacciner contre le Covid-19 est « de plus en plus indécent » au vu de la situation épidémiologique et du passage en code jaune. Ce qui ne passe pas auprès des syndicats est le fait que l’obligation vaccinale soit liée à une interdiction d’exercer si le membre du personnel soignant n’est pas protégé contre le Covid-19. « C’est la sanction que nous combattons », a insisté Yves Hellendorff, secrétaire national non marchand pour la CNE. « Qui croit encore aujourd’hui qu’en menaçant les professionnels de santé, ceux-ci vont tous se faire vacciner? », interroge le front commun syndical. « Une proportion non négligeable du personnel, déjà à bout et en manque de reconnaissance, affirme clairement son intention de quitter le secteur en cas d’obligation », avertissent les représentants des travailleurs. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content