Nouveau le 1er mars - L'Agence européenne des médicaments voit ses compétences renforcées © belga

Nouveau le 1er mars – L’Agence européenne des médicaments voit ses compétences renforcées

(Belga) A partir du 1er mars, l’Agence européenne des médicaments, qui a acquis une large notoriété depuis le début de la crise de la Covid, sera dotée de nouvelles compétences afin de mieux prévenir les pénuries de médicaments et de dispositifs médicaux vitaux.

Au sein de l’agence, deux « groupes de pilotage sur les pénuries » seront mis sur pied, l’un pour les médicaments, l’autre pour les équipements médicaux. Ils gèreront une nouvelle plateforme européenne de surveillance des pénuries afin de faciliter la collecte d’informations. Ils pourront demander des avis à tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement, du fabriquant au distributeur, en passant par le détenteur de licence, les associations de patients ou de professionnels de la santé. L’idée est aussi d’améliorer la transparence: l’agence créera une page internet publique avec des informations sur les pénuries. Les données relatives aux essais cliniques et aux informations sur les produits pour les médicaments mis sur le marché devront être rendues publiques plus rapidement. Le renforcement du rôle de l’agence basée à Amsterdam est l’une des propositions de la Commission en vue d’une « Union européenne de la Santé ». Dans ce domaine, ce sont les États membres qui disposent de la plupart des compétences. Les Vingt-sept avaient donné leur feu vert au renforcement de l’EMA (son acronyme anglais) à travers un accord conclu avec le Parlement européen, que la plénière de Strasbourg a soutenu fin janvier par 655 voix pour, 31 contre et 8 abstentions. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content