Mexique: les autorités confirment la fusillade du Michoacan, sans donner de bilan

(Belga) Le gouvernement mexicain a attribué mardi une fusillade survenue dimanche dans l’Ouest du pays à un règlement de compte entre deux branches rivales du plus grand cartel de la drogue, sans confirmer le bilan de 10 à 17 morts avancé par les médias.

Un responsable sécuritaire a commenté devant la presse la vidéo amateur anonyme qui montre l’exécution par des hommes armés d’une dizaine d’individus alignés contre un mur, les mains en l’air, dimanche dans une localité de l’Etat du Michoacan proche de l’Etat voisin du Jalisco. Il s’agit d' »une possible vengeance entre groupes (…) qui dépendent de la même structure criminelle connue comme le Cartel Jalisco Nouvelle Génération », a déclaré le sous-secrétaire à la Sécurité Ricardo Mejía, lors de la conférence de presse quotidienne du chef de l’Etat. Le « CJNG », l’un des plus puissants du Mexique, opère aux Etats-Unis, et jusqu’en Europe, en Asie et en Australie, d’après les Etats-Unis qui ont proposé dix millions de dollars pour l’arrestation de son chef, Nemesio Oseguera Cervantes, alias « El Mencho », dès 2018. Dans le détail, l’une des victimes, Alejandro, est arrivée aux funérailles de sa mère dimanche vers 15h30 dans la localité de San José de Gracia, d’après le responsable sécuritaire. Cinq minutes plus tard, une quarantaine d’hommes armés d’un autre groupe ont surgi à leur tour, désarmant leurs rivaux, en les plaçant « en dehors d’une maison, contre un portail ». Des tirs en rafales se font alors entendre sur la vidéo. « Nous ne pouvons pas confirmer aucun bilan parce qu’il n’y a pas de corps », a ajouté M. Mejia, faisant état de traces de sang au sol. Les assassins présumés ont eu le temps de nettoyer les lieux et d’emporter les corps avant l’arrivée des forces de sécurité plusieurs heures plus tard, d’après des médias mexicains. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content